Les arrestations d’immigrés illégaux opérées le week-end dernier par les agents d’immigration dans plusieurs villes des Etats-Unis à la demande du gouvernement, ont déclenché les protestations des représentants de la communauté hispaniques. Ces derniers contre-attaquent en organisant, jeudi, une « journée sans immigrés » dans la capitale pour tenter de prouver que les travailleurs illégaux sont indispensables à l’économie américaine

Washington se prépare à vivre, jeudi, une « journée sans immigrés ». En effet, les immigrants hispaniques sont appelés à ne pas aller au travail pour protester contre la politique d’immigration du président américain Donald Trump.

Les membres hispaniques au Congrès ont exprimé leur colère après les raids effectués au sein des communautés hispaniques. Certains restaurants de la capitale fermeront carrément leurs portes ce jour-là par solidarité avec les Hispaniques sous le slogan « Une journée sans immigrés ». Le mouvement va s’efforcer de démontrer que l’économie américaine ne fonctionne pas sans eux.

Le chef espagnol Jose Andres, l’un des cuisiniers les plus réputés des États-Unis, a annoncé que trois de ses restaurants à Washington, y compris le fameux « Jaleo », ne seront pas ouvert ce jour-là. « Par solidarité avec mon peuple », a signé le cuisinier dans son compte Twitter. Jose Andres avait bruyamment protesté, il y a deux ans, quand Donald Trump avait lancé sa candidature à la Maison Blanche en traitant les Mexicains de violeurs et de criminels.

D’autres représentants des minorités ethniques du Congrès ont exprimé leur « colère » et leur « tristesse » à la suite des raids effectués par les agents d’immigration le week-end dernier. « Mes électeurs sont énervés de ce qui est arrivé ces derniers jours », a déclaré la députée Judy Chu, lors d’une conférence de presse au Congrès. Elle se référait directement aux descentes organisées par les services d’immigration dans son district, à East Los Angeles, où résident beaucoup d’Asiatiques et d’Hispaniques. 

Lundi, le secrétaire de la Sécurité intérieure, John Kelly, qui supervise les services de contrôle de l’immigration, a donné les premiers résultats sur les arrestations effectuées ce week-end : 75 % des immigrés en situation illégale arrêtés étaient des criminels.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

Un commentaire

  1. Renard066 says:

    Rèveil Américain Bravo Trump tu as raison le peuple Américain doit être aux Américains pour l’emploi et nos valeurs .Vivement un trés grand changement pour la FRANCE en 2017 aussi .

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com