Le monastère de Belval n’est plus occupé par les sœurs cisterciennes depuis 2012. L’association Vie active y loge depuis le mois d’août des immigrés.

L’abbaye de Belval est en effet devenue l’un des deux CAES (Centres d’Accueil et d’Examen des Situations), avec celui de Bailleul (Nord), dont le ministre de l’intérieur Gérard Collomb avait annoncé la création, le 31 juillet 2017. Ces nouvelles structures sont la réponse gouvernementale à la décision rendue par le Conseil d’État, jugeant que les conditions de vie des migrants à Calais révélaient une « carence des autorités publiques ».

Les immigrés sont logés dans l’ancien logis des religieuses et dans l’ancienne aumônerie, au milieu d’un parc boisé de douze hectares, excusez du peu.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. voichet says:

    mais personne ne peut l ouvrir quand on voit cela,,

  2. C’est révoltant. Ces porcs ont droits à tout, tandis que nos nombreux miséreux sont à la rue.

  3. gigibobo says:

    Honte à l’église « conciliaire » qui abandonne de tels trésors appartenant à « la fille aînée de l’Eglise ». Dire qu’on a essayé de nous rassurer depuis Vatican II avec le « renouveau de l’Eglise »…

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com