Le ministère de la Culture s’en prend au bénévolat avec un arrêté du 25 janvier 2018 qui organise désormais un strict encadrement du statut de ces bénévoles qui participent à des spectacles à but lucratif avec billetteries

De quoi inquiéter tous les créateurs.

Car ce sont en vérité des centaines de milliers d’amateurs passionnés qui font tourner toute l’année des chorales, des festivals, des pièces de théâtre et des spectacles historiques.

A titre d’exemple, Philippe de Villiers doit compter sur 4.000 bénévoles pour assurer la réussite du Puy du Fou. Sans eux, c’est la mort du site. Il juge que cette «démarche liberticide» met le bénévolat «en liberté surveillée

 Que dit le nouvel arrêté ? Les bénévoles ne pourront plus participer à plus de huit spectacles par année. Ils devront pointer tous les soirs par télétransmission pour que soit vérifié le respect de cette obligation. Les autorisations délivrées aux spectacles pour l’utilisation de bénévoles seront par ailleurs précaires, renouvelable chaque année.

Philippe de Villiers considère déjà que cet arrêté « programme la mort du Puy du Fou ». Un parc d’attractions qui bénéficie pourtant d’une renommée internationale et participe incontestablement au rayonnement de la France et à la transmission de son histoire.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

18 commentaires

  1. Daniel PIGNARD says:

    Ou dites que les bénévoles sont interdits, ou dites qu’ils sont permis, mais dire que les bénévoles ne sont permis que pour 8 spectacles par an n’émet aucun principe de droit clair.
    Pourquoi 8 et pas 10 ? Où sont les juristes en France ?

    Je propose à De Villiers pour sa défense d’attaquer publiquement l’Etat sur toutes les taxes (TVA, Taxes sur les énergies, etc…) qui ne sont en rien conformes à l’article 13 de la déclaration de 1789 que les Tribunaux sont tenus de faire respecter pour le plus grand bonheur de tous.
    Il aura ainsi une belle compensation pour pouvoir payer tout son monde.

  2. Daniel Daflon says:

    Il se prétendait différent des autres politicards, écœuré, qu’il disait, par leurs agissements scandaleux. Ils prétendait aimer la France et sa civilisation, mais à la première occasion il la trahie : Il a osé déclarer juste qu’une métisse incarne La Grande Jeanne d’Arc dans le défilé annuel d’Orléans. Jeanne d’Arc était elle métisse ? Non, alors ou est donc, pour ce monsieur, la réalité historique. L’incarnation de Jeanne, libératrice de la ville, par cette jeune femme a uniquement un but politique : Faire accréditer par l’opinion que la présence massive de non européens sur notre territoire est une chose normale, mieux, souhaitable, alors que cela signifie à terme la fin des Français et de leur civilisation. Pour aller au fond de son raisonnement fallacieux ce monsieur de Villiers, n’aurait dû embaucher que des bronzés pour jouer le rôle de Français du moyen âge, cela aurait au moins eu le mérite de faire rire. Peut être a t il voulu montrer qu’il faisait partie de la « bien-pensance », donner un gage de soumission au multi culturalisme qui étouffe la France, pour protéger son affaire juteuse du « Puy du Faou », qui, comme chacun sait, tourne surtout grâce à des bénévoles. Montrer ostensiblement qu’il est « de la famille » lui épargnerait peut être d’être visé par le nouveau décret interdisant cette pratique, il l’espérait. La CGT en a décidé autrement, et son spectacle a du plomb dans l’aile.
    La trahison, la soumission, monsieur de Villiers, c’est comme le crime, ça ne paie pas toujours.

    • napoli says:

      « Dénoncer les effets de causes que l’on chérie par ailleurs… »

    • Boutté says:

      S’il s’agissait d’une fête politique ou historique ,vous auriez raison . Mais elle est religieuse !

    • JOSEPH says:

      L’affaire de la « Jeanne d’Arc béninoise » était en fait le fruit d’un activisme sournois de la part d’un membre du conseil municipal d’Orléans, elle-même métisse. Il s’agit d’une dénommée Béatrice Odunlami, qui a écrit plusieurs « tweet » dans lesquels elle s’acharne, avec son ami Chouraki, à défranciser notre Jeanne d’Arc en exigeant que la « caste catholico-blanco-bourgeoise rende l’héroïne à tous ». Dans cette affaire, il fallait donc mettre en exergue l’intention des auteurs de cette action qui en dit long sur le complot contre la vraie France. Et les lâches ont capitulé, sidérés par la dictature antiraciste: de Villiers, Le Pen père et fils, les maranes Antony, Sévillia, les cathos mondains.. C’est une guerre à mort qui est menée contre la France, une guerre sournoise et au moindre soupçon de racisme supposé, ils battent en retraite.

  3. Christine says:

    N’oublions pas que cette femme, parachutée ministre de la culture en France, n’est qu’une fausse française et une vraie belge, et surtout qu’elle n’aime pas la France, les Français et la culture française !

    Ras-le-bol de la diversité qui nous tue !
    DEHORS !

    • cadoudal says:

      tout ce que la République maçonnique demande à ses ministres , c’est de haïr la vraie France , catholique, royale
      et de nuire aux indigènes.

      une bonne républicaine , citoyenne, laïque, licrasseuse. appréciée du Grand Orient;

    • LANKOU RU says:

      En fait , ELLE n’aime que les frites ,une fois ….
      Plus sérieusement qu’est ce qu ‘ELLE fout en FRANCE ??? Ce GVT est une vraie poubelle , bien remplie !

  4. sergio says:

    Glissements progressifs vers la dictature En Marche : la petite frappe jupitérienne dévoile de plus en plus ce pour quoi ses maîtres l’ont fait élire . La disparition pure et simple de notre nation . SALAUD !…..

  5. Rèveil français la république française est en danger et nos valeur et nos entreprises et notre civilisation …urgence
    .

  6. Sancenay says:

    Si cela peut donner enfin le goût à la « grande luciole du Puy du fou » de se transformer en grosse météorite pour le coup, ce pourrait être un mal pour un bien.Car son dernier bouquin à fleurets mouchetés nous avait tout même laissé laissé un peu sur notre faim.

  7. Geneviève says:

    « encadrer le bénévolat » dans les spectacles à but lucratif !
    Un des derniers espaces de liberté qui nous reste !
    Alors quoi si je fais partie d’une chorale ou d’un orchestre amateur, il va falloir limiter ses concerts !
    Je connais des personnes qui font partie de 3 ou 4 chorales, qui donc participent à plus que 8 concerts par année, et non alors « vous n’avez plus le droit » ! Les concerts sont forcément payant puisqu’il faut louer des salles, donc…. bref nous vivons sous un régime totalitaire qui chaque jour resserre son étau.

    Cette ministre est anthroposophe ! Et bien certains parents dans les écoles Steiner (anthroposophes) font plus que 8 jours de bénévolat par année, alors que compte-t-elle faire pour ses amis ?

    • Attention, payant ≠ lucratif.
      Oui, il faut payer la salle, la sono, tout ça tout ça, oui pour ça les spectacles sont payants.

      Mais lucratif, ça veut dire que quelqu’un fait des bénéfices, du chiffre d’affaire, à partir de ces représentations.

  8. Boutté says:

    L’impudente réussite du Puy, de son créateur et de la Vendée était une épine dans le pied de la République en Marche . Il fallait que ça cesse ! La question est de savoir si les »bénévoles »de toutes les ONG et factions diverses vont être soumis à la même obligation comptable mais imbécile .

  9. Cadoudal says:

    au nom de l’ aggiornamento d’ Assise , du vivre ensemble, des valeurs républicaines et licrasseuses

    la prochaine Jeanne d’ Arc sera djihadiste

    elle se pacsera avec Cauchon au Grand Orient.

  10. hathoriti says:

    Tuer le Puy Du Fou qui exporte dans le monde entier l’Histoire de France, c’est ça qui était voulu ! la république ne supporte pas ce chef d’oeuvre, donc, il faut le détruire ! Mais tout ça ne serait-ce pas le début de la fin…de la république ?

  11. Rèveil français Bravo de villier car le spectacle est magnifique la. république française est en danger et nos valeur et nos entreprises et notre civilisation.

  12. Hum, avant de nous énerver, lisons tout… et à commencer les titres des arrêtés et décrets concernés… Titres qui contiennent « participation d’amateurs à des représentations d’une œuvre de l’esprit dans un cadre lucratif ».

    En bref, selon la lecture que j’en ai :
    1/ Cela concerne les activités de représentation d’œuvre d’art, donc un bénévole buvette n’est pas concerné. Carole, j’imagine que tes 4 bénévolats par semaine, ce n’est pas pour de la représentation artistique.
    2/ Cela concerne des représentations faites dans un cadre lucratif. Un association (sous-entendu asso loi 1901) étant explicitement à but non lucratif (sinon ça ne serait pas une asso 1901), les événements gérés par des associations ne sont pas concernés.
    3/ La télédéclaration est sous la responsabilité de la structure, l’amateur ne fait qu’une simple déclaration sur l’honneur auprès de la structure – il ne s’agit pas d’un « pointage ».

    Ce texte me semble plutôt :
    – d’une part, protéger les amateurs d’une surexploitation par des sociétés qui les « utilisent » sans scrupules, un amateur étant bien plus facile à manipuler et à sous-payer qu’un professionnel ;
    – d’autre part, assurer que des pseudo-amateurs n’en font pas un revenu substantiel (voire principal), sous le manteau, au détriment des intermittents du spectacle qui, eux, payent les taxes comme tout le monde.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com