Suède – La « dédiabolisation » sévit également parmi le parti populiste suédois qui a pour nom Démocrates de Suède.

Classé d’extrême droite malgré ses efforts pour se faire accepter par le système, ce parti a annoncé avoir exclu une de ses parlementaire. La raison ? En septembre, le député Anna Hagwall avait déposé une proposition de loi pour supprimer les aides publiques aux médias, dont, selon elle, le groupe de presse Bonnier, propriété de la famille du même nom, est le premier bénéficiaire.

« Il ne doit être permis à aucune famille, groupe ethnique ou entreprise de contrôler directement ou indirectement plus de 5 % des médias », avait déclaré Anna Hagwall dans un courrier électronique au quotidien Aftonbladet

Mais cette proposition de loi et les explications de la parlementaire avaient été rapidement considérées dans les médias et la classe politique suédoise comme une manifestation d’antisémitisme en raison des racines juives de la famille Bonnier.

« Depuis de nombreuses années, les Démocrates de Suède œuvrent résolument à faire disparaître les courants antisémites et les théories conspirationnistes dans la société. Par ses déclarations, Anna Hagwall a porté préjudice à ce travail et à l’image du parti », a affirmé le président du parti, Jimmy Åkesson, dans un communiqué.

Parti populiste qui s’est fait connaître par des campagnes anti-immigration, Démocrates de Suède, compte 48 députés sur les 349 du Parlement. Depuis quelques années, le parti a pris des positions sionistes. Cela n’a pas empêché qu’au cours d’un débat télévisé en octobre, le Premier ministre social-démocrate Stefan Löfven qualifie le parti de « nazi et raciste ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

4 commentaires

  1. La liberté de s’exprimer vient de prendre fin en Europe, L’esprit mauvais s’infiltre par le mondialisme, trouvant des sujet au cœur tordu pour sanctionner ceux qui ne pensent pas comme eux.

    • kalifourchon says:

      En France la liberté de s’exprimer a pris fin en 1972 avc la loi Pleven qui instaure le délit d’opinion. C’était également la fin de la préférance nationale et donc de la nation. Pire : La loi Gayssot qui interdit de douter de la Shoa, l »Histoire écrite par décision de justice… Pourtant il est permis d’étudier ou même de douter de la Shoa des arméniens sans problèmes. N’importe quel homme censé trouverai ça louche au minimum.

  2. martin bruno says:

    les juifs toujours les memes qui foutent le bordel un vrais cancer ces gens la

  3. Aider les journaux, c’est montrer qu’il sont déficients, sans clientèle et proches de la faillite .
    Qui pourrait avoir intérêt à les soutenir ? Pas les clients puisqu’ils fuient ; pas la vérité puisque la presse ne la montre que rarement . En effet Internet renseigne bien mieux, hoax compris, et permet de trier le vrai du faux. C’est ce qui a permis les élection de Trump comme de Fillon . Reste hélas la TV sous contrôle strict avec sa puissance liée au « choc des photos » qui nous trompe aussi et avec nos impôts de surcroît . Suffit de l’éteindre pour gagner en tranquillité et sérénité de réflexion .
    Ça ne vous dispensera pas de payer !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com