Un navire, transportant près de 600 personnes, majoritairement des Syriens selon les autorités maltaises, avait été repéré samedi dans les eaux entre la Libye et Malte par un cargo danois croisant à environ 80 milles (148 km) au large de Lampedusa. Les militaires maltais immédiatement alertés ont demandé l’assistance des garde-côtes italiens pour les aider à secourir les demandeurs d’asile à bord du bateau en bois de 25 mètres. Les 566 survivants, dont les parents de l’enfant mort, sont arrivés dans le port italien de Messina à bord du cargo danois qui leur avait porté assistance. Malgré tout, trente d’entre eux sont morts. Selon les autorités militaires maltaises, les migrants « ont pu être piétinés » au cours d’une bousculade à bord du bateau au moment du sauvetage tandis que les secours italiens estiment qu’ils auraient été victimes des gaz d’échappement toxiques de leur embarcation.

Les arrivées d’embarcations de migrants ont fortement augmenté ces dernières semaines en raison des conditions météorologiques estivales favorables et de l’absence de contrôle des flux migratoires depuis la Libye. Des centaines de migrants sont interceptés quotidiennement par les autorités italiennes. Près de 80.000 auraient déjà accosté en Italie cette année et leur nombre devrait largement dépasser cette année le record de 63.000 établi en 2011 au plus fort du « Printemps arabe ». La plupart des migrants qui tentent de rejoindre l’Europe par la mer à tout prix viennent d’Erythrée, de Somalie et de Syrie mais aussi d’Asie et d’Afrique sub-saharienne.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :