Vendredi, environ 200 migrants ont tenté de prendre d’assaut un ferry et ont affronté la police et les gardes-côtes de l’île grecque de Lesbos.

Tous les jours, les citoyens grecs vivant sur l’île assistent désemparés à des scènes de violence dans une ambiance d’invasion. Les résidents de l’île appellent à l’aide mais qui les entendra ? “Partez d’ici! Ici c’est la Grèce, pas le Moyen-Orient!”, crie un Grec à bout de nerf.

Le maire de Mytilène, la plus grande ville de l’île de Lesbos, a demandé au gouvernement d’Athènes de déclarer l’état d’urgence sur l’île.

Devant les caméras, les  résidents grecs protestent contre cette invasion d’immigrés. “Ils sont partout. Ils veulent tuer. Nous ne savons plus quoi faire”, dit Kalliosi Papadupoulou, une résident de Lesbos. Elle souligne qu’elle et sa famille se sentent menacés. “Quelqu’un doit nous défendre. C’est nous qui sommes les victimes, pas eux.” La femme explique que ses enfants ne peuvent plus retourner à l’école, et qu’elle ne peut plus travailler. “Quelqu’un doit les expulser! C’est une ville, pas un endroit pour les gens comme eux!”

Un homme ajoute: “Je ne sais pas ce que ces gens veulent. Les réfugiés ont commencé à jeter des pierres l’un sur l’autre, ils en jettent dans nos maisons”, dit d’une voix forte Angelos Mouzalas. “Nous Grecs, nous vivons ici depuis des milliers d’années et nous prévoyons de continuer à rester ici. Ne nous forcez pas à devenir extrémistes!”

 Il crie à des immigrés groupés devant sa maison: “Ceci est une propriété privée! Sortez d’ici! Ceci est la Grèce, pas le Moyen-Orient!”

Le maire de Kos avait déjà prévenu que se préparait “un bain de sang”…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :