Afrique du Sud – Quatre personnes ont été arrêtées à Estcourt à l’est du pays, pour plusieurs viols, meurtres et… actes de cannibalisme.

C’est l’un de ces cannibales qui s’est lui-même rendu à la police le 18 août en expliquant aux policiers qu’il était “fatigué de manger de la chair humaine“.

Pour prouver ses dires, il a remis à la police une main et une jambe qu’il avait en sa possession. L’individu a ensuite décrit les rituels et livré le nom des autres sorciers, ce qui a conduit à l’arrestation de trois autres personnes.

Les quatre individus sont âgés de 22 à 32 ans et ont donc cherché à perpétuer des pratiques ancestrales de sorcellerie dont le détail est terrifiant.

Les victimes sont des femmes, qui ont été violées, puis tuées et en partie mangées. A ce stade de l’enquête, il n’est pas possible de déterminer combien ces individus ont fait de victimes. Mais la police a découvert huit oreilles chez ces adeptes de sorcellerie africaine antropophage.

Le cannibalisme est sujet tabou mais il est encore pratiqué en cachette dans plusieurs pays d’Afrique noire.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :