Le Parquet national financier ouvre une enquête contre le secrétaire général de la présidence de la République, Alexis Kohler.

Ce dernier est soupçonné de « mélanges des genres » et de « prise illégale d’intérêts et soupçons de trafic d’influence ». En cause selon l’association anticorruption, Anticor, un possible conflit d’intérêts entre sa fonction officielle et ses liens familiaux avec l’armateur italo-suisse MSC. Cette société est impliquée dans de nombreux contrats d’État et présente sur les chantiers de Saint-Nazaire.

L’Élysée indique pour sa part que son secrétaire général avait « pris note » de la plainte déposée contre lui par l’association Anticor, qui repose sur « des soupçons totalement infondés jetés sur lui à l’évidence en raison de ses fonctions ». « C’est bien volontiers qu’Alexis Kohler communiquera au parquet l’ensemble des documents prouvant sa conduite respectueuse du droit dans toutes les circonstances de son parcours professionnel », précise la présidence.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :