Au cours des deux dernières semaines, deux militants pro-famille bien connus en Allemagne ont été victimes d’agressions.

Préalablement, le 14 octobre, une pièce intitulée FEAR et jouée à Berlin prenait publiquement pour cible différentes personnalités connues comme des défenseurs de la famille et des opposants à l’enseignement de la théorie du genre et à la présence LGBT dans les écoles. Birgit Kelle, Gabriele Kuby, Hedwig von Bevoerfoerde, Beatrix von Storch et Frauke Petry étaient représentés par des acteurs apparaissant sur scène sous leurs noms avec des photos d’eux couvrant leurs visages. Ces personnalités étaient représentés en zombies haineux et agressifs. Et il était dit qu’il fallait viser ces zombies à la tête et qu’alors seulement ils seraient vraiment morts.

Une semaine plus tard, la voiture de Beatrix von Storch était la cible d’un incendie criminel. La semaine suivante, c’était la voiture de Hedwig von Beverfoerde qui était incendiée et ainsi qu’un des bâtiments de son entreprise familiale qui a été complètement détruit. Le lendemain, une lettre de menace anonyme est apparue sur Internet, affirmant que ces personnes étaient des cibles parce qu’elles organisaient des manifestations régulières à Stuttgart contre la mise en œuvre d’un programme scolaire LGBT.

Le Dr Josef Bordat a dénoncé cette attaque criminelle sur son blog, ce qui lui a valu d’être à son tour immédiatement menacé de mort. Il a préféré suspendre temporairement son blog par crainte d’agression physique.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER “Les vaccins en question”, ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :