En Allemagne il y a actuellement, et officiellement, environ 5 millions de musulmans soit 5 % de la population totale. D’ici 2050 ce pourcentage devrait arriver à 20 %. La majorité, 63 %, des musulmans allemands est d’origine turque et sunnite.

Selon le leader du groupe parlementaire Cdu-Csu (Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU) et Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU)) au Bundestag, le catholique Ralph Brinkhaus, la religion à laquelle appartient une personne n’est pas cruciale, ce sont les valeurs qu’elle représente. Dans cette optique, il croit que dans un futur proche même un musulman pourrait devenir Chancelier pour le compte de la Cdu-Csu, partis chrétiens qui actuellement soutiennent le gouvernement Angela Merkel.

Interrogé par l’agence de presse protestante Idea, Brinkhaus a souligné que dans certaines régions de l’Allemagne seule une petite fraction de la population appartient à une Église chrétienne :

« Voilà pourquoi les musulmans qui partagent nos valeurs, la dignité humaine, la responsabilité personnelle, la solidarité et la Loi fondamentale allemande sont invités à s’unir à la Cdu. »

Pour lui, il n’est donc pas exclu qu’un musulman puisse un jour être un candidat Cdu « s’il est un bon politique et représente nos valeurs et nos opinions politiques ».

Pour bien situer religieusement Ralph Brinklaus, il applaudit, dans ce même entretien, le dialogue œcuménique prôné par l’Église conciliaire, et le rapprochement entre catholiques et protestants en Allemagne :

« C’est bien et j’espère qu’il continuera à évoluer dans les prochaines décennies. »

Répugnant à faire un quelconque geste vers le parti de droite anti-immigration Alternative für Deutschland (Afd) composé en majorité d’Allemands de souche, il témoigne en revanche d’un penchant certain vers les électeurs musulmans. La haine de soi et l’amour de l’autre…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :