Stéphane Cola et son « compagnon et associé » Simon Paucher ont une petite société de création de sites internet « de quatre salariés, tous gays», dixit Cola. On imagine la réaction si un patron déclarait aujourd’hui  avec autant de fierté que tout son personnel est hétérosexuel.

Vu la composition très homogène, si l’on ose dire, du personnel et de la direction de cette société, on ne s’étonnera pas de son engagement dans le communautarisme homosexuel. Ils ont donc présenté  un annuaire des avocats et médecins « gay-friendly ».

Lancé en janvier, le site « divorce-gay.com » (car qui dit mariage entre personnes de même sexe dit aussi divorce) est un « annuaire d’avocats gay-friendly, où les gays et les lesbiennes peuvent trouver sur tout le territoire français, dans tous les barreaux, des avocats bienveillants, à même de traiter toutes les affaires de la vie courante, droit de la famille, droit du travail, droit social, homophobie ». Ils sont pour l’instant une petite centaine d’avocats recommandés. « Je n’hésite pas à leur demander s’ils sont gays eux-mêmes. », précise l’initiateur du site.

Les avocats payent 200 euros pour apparaître dans cet annuaire. Un annuaire du même genre est en ébauche pour les médecins « gay-friendly ». Ils ne sont là qu’une vingtaine à avoir répondu à l’appel et payent 50 euros pour se connoter de la sorte.

« Il s’agit d’une initiative militante », ajoute Stéphane Cola. Ah bon, vraiment ?

Dans un monde qui fonctionne de plus en plus sur base des réseaux, cette démarche n’a rien d’étonnant.

Par les temps qui courent, un annuaire des avocats catholiques prêts à plaider pour les défenseurs de la famille si souvent victimes d’abus de police et de justice ne serait peut-être pas une mauvaise idée.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :