La Chine était déjà à la pointe dans l’application à grande échelle de programme de reconnaissance faciale à partir d’une intelligence artificielle.

Dans le cadre d’un régime chinois qui reste totalitaire, la surveillance de sa population est une priorité.

Dans ce registre, la Chine vient encore de coiffer au poteau les géants tels que Google en réussissant à mettre au point une intelligence artificielle capable de lire sur les lèvres.

Cette nouvelle technologie a été présentée par l’entreprise chinoise Alibaba en collaboration avec l’université du Zhejiang et reconnaît un taux d’erreur limité à 2,75 %. Google travaillait depuis longtemps sur le même projet mais a jusqu’ici échoué à proposer un système au taux d’erreur acceptable.

Comme toujours, cette nouvelle invention est présentée sous l’apparence d’un bien. Ses concepteurs déclarent en effet que cela permettra aux sourds et malentendants de comprendre leurs interlocuteurs. Mais en Chine comme en Europe ou en Amérique, c’est Big Brother qui en profitera le plus.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :