Images d’archives – Le musulman Malek Chebel parle de son livre L’esclavage en Terre d’Islam et reconnaît que l’esclavage arabo-musulman a perduré pendant quinze siècles. Il existait même un Code arabe de l’esclavage.

Malek Chebel souligne que les esclaves étaient des Noirs mais aussi des Blancs.

Enfin, Malek Chebel estime qu’il existe encore aujourd’hui environ trois millions d’esclaves en terre d’islam.

Les incultes manipulés (Black Lives Matter et autres) qui déboulonnent des statues en Europe et en Amérique feraient bien d’écouter ceci.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Jean-Pierre Dickes says:

    Quand on parle d’esclavage, on se réfère le plus souvent à la traite négrière. Or celle-ci a été dépassée par la traite des blancs imputable aux barbaresques de la Méditerranée. Elle a duré des siècles. Il en existe des traces. Les touristes qui vont à l’île Majorque s’étonnent de voir que les villes côtières sont doubles. Ainsi, il y a Puerto Soller et Soller, Puerto Valdemossa et Valdemossa, Puerto Alcudia et Alcudia etc. En fait les pêcheurs habitaient bien sûr dans les ports. Il existe aussi sur chaque éperon en hauteur donnant sur la mer, des tours qui ont résisté au temps. Il y habitait des veilleurs qui scrutaient l’horizon. S’il voyait une voile barbaresque, ils faisaient partir une épaisse fumée d’un feu qui restait allumé dans la tour. Les pêcheurs rapidement se réfugiaient alors à la ville de l’intérieur ; de celle-ci partaient des groupes de gendarmes à cheval pour repousser les envahisseurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.