Reconnu comme l’un des meilleurs historiens militaires français, Patrick de Gmeline a publié une trentaine d’ouvrages consacrés aux deux guerres mondiales, une biographie (celle de la duchesse d’Uzès, Perrin) et trois romans, dont le dernier Le Lac gelé, aux Éditions du Triomphe. Deux fois lauréat de l’Académie française, il a été couronné par dix prix littéraires. Le Prix Honneur et Patrie, en 2009, a distingué sa biographie de Tom Morel, héros des Glières aux Presses de la Cité. En 2011, il publie aux Presses de la Cité, Baron rouge et Cigogne blanche double biographie de Manfred von Richthofen, as des as allemands en 1914-1918 et de son équivalent français, le colonel Foncq. Dans le domaine de la bande dessinée, il signe le scénario de plusieurs BD historiques parues aux Éditions du Triomphe  dont la dernière en date est Avec Monclar réalisée en collaboration avec le dessinateur Philippe Chapelle qui avait repris la série Harry Dickson à la suite de feu Pascal Zanon, alias Julius dans le Nouvel Europe Magazine.

Le Général Monclar (1892-1964) est un personnage hors norme, une figure légendaire de l’armée française. Songez que, tout jeune officier, il a fait toute la Première Guerre mondiale, la terminant avec onze citations et sept blessures Il est ensuite envoyé à Odessa, en Syrie, au Liban, au Maroc. Dès 1924, il intègre la Légion étrangère et participe à la campagne du Rif. En 1933, il est muté en Indochine puis, quelques années plus tard, revient en Afrique du Nord avant de prendre la tête de la demi-brigade légère de montagne de la Légion étrangère qui va s’illustrer à Narvik en 1940. Après avoir rejoint Londres, il prend le commandement de la Brigade française d’Orient, combat l’armée italienne en Erythrée. Après la Seconde Guerre mondiale, il est nommé Inspecteur général de la Légion. Mais c’est avec le déclenchement de la guerre de Corée que le Général Monclar va à nouveau se distinguer. A 59 ans, ce général de Corps d’Armée, Grand-Croix de la Légion d’honneur, réclame le commandement du Bataillon français qui va partir en Corée et, pour cela, reprend le grade subalterne de Lieutenant-Colonel ! Le bataillon français va y connaître sa première bataille en janvier 1951, à Wonju, avec une charge mémorable à la baïonnette. Mais c’est à Chypiong-Ni que le bataillon français se couvre de gloire en février 1951. La réputation de Monclar au sein de l’armée française est extraordinaire. Après le retour du Bataillon en France le 23 février 1952, le Général Monclar s’occupera essentiellement des anciens combattants. Il meurt à l’hôpital du Val de Grâce le 3 juin 1964.

Cet album de bande dessinée rend un bel  hommage à cet officier d’exception.

Avec Monclar, Philippe Chapelle (dessins) et Patrick de Gmeline (scénario), éditions du Triomphe, collection Le Vent de l’Histoire, 40 pages, 16,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :