Bruno Mégret, fondateur du MNR

Après Jean-Yves le Gallou, les eurodéputés Gilbert Collard et Jérôme Rivière, puis Damien Rieu, c’est Bruno Mégret ancien bras droit de Jean-Marie le Pen qui apporte son soutien à Éric Zemmour pour faire gagner « la vraie droite ».

Après sa rupture avec l’ancien Président du FN en 1998, il avait créé le MNR (Mouvement National Républicain) qui vécut jusqu’en 2008 alors qu’il décidait de se retirer de la vie politique. Mais voilà Bruno Mégret expert en sécession vient rajouter son grain de sel ralliériste à cette trépidante campagne présidentielle.

Si dans les colonnes de l’Express il déclare soutenir l’ancien journaliste parce que « c’est lui qui incarne la bonne voie pour nos idées et pour la France », il a néanmoins enjoint Éric Zemmour à « priver le Conseil constitutionnel du pouvoir de censurer sans appel les lois votées par les représentants du peuple ». Une cocasserie quand on voit comment le Conseil Constitutionnel sensé être le gardien des lois et de l’unité de la Nation s’est empressé de valider la loi sur l’apartheid sanitaire sortie de l’Assemblée Nationale.

Quand les vieilles rancœurs deviennent le marchepied d’une ambition présidentielle.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :