Belgique – La “Ducasse d’Ath” est l’un des événements majeurs parmi le folklore wallon. Or, depuis l’année 1873, un personnage grimé en Noir et appelé “le Sauvage” trône sur un char appelé “la Barque des pêcheurs napolitains” qui tient une place importante dans le cortège folklorique.

Ce Sauvage est si populaire qu’un thé et une bière lui rendent hommage.

Il n’en fallait pas plus pour que quelques énergumènes flairent l’occasion de faire parler d’eux en criant à la “négrophobie”. Une mystérieuse organisation appelée “Bruxelles Panthères” était à l’origine, depuis quelques jours, d’une campagne visant à faire disparaître cette tradition locale. Cela n’a pas empêché la Ducasse d’Ath de parfaitement se dérouler sans le moindre incident ce Week-end. Au contraire de l’effet escompté, le Sauvage a été plus que jamais ovationné et des maillots étaient vendus avec la mention “Je suis Sauvage” en signe de refus d’abandonner cette coutume.

Mais revenons à ces “Bruxelles Panthères”. Le nom fait bien entendu référence aux Black Panthers, dangereuse organisation communautariste noire américaine née à la fin des années 1960.

Pourtant, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, les fondateurs des Bruxelles Panthères ne sont pas des Noirs. En fait, les Bruxelles Panthères ne sont que deux. Deux militants islamiques d’origine maghrébine qui cherchent un moyen d’agiter la population noire vivant en Belgique.

Le premier, présenté pompeusement comme porte-parole, s’appelle Mouhad Reghif.

Le second n’est autre que Nordine Saidi.

Nordine Saidi s’est présenté à diverses reprises aux élections en Belgique.

Sur la liste immigrationniste Egalité, très marquée musulmane.

Et sur la liste ISLAM, plus explicite encore, puisque prônant l’instauration de la charia en Belgique. Notons encore que les deux membres des Bruxelles Panthères affichent leurs sympathie pour le Parti des Indigènes de la République, organisation sévissant en France et organisant des activités interdites aux Blancs.

Nordine Saidi est d’ailleurs un ami d’Houria Bouteldja, connue pour ses prises de positions très hostile à la France et aux Blancs.

Des sympathisants du racisme anti-Blanc ont donc obtenu une tribune médiatique au nom de… l’anti-racisme.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. daflon says:

    Voir ces individus horribles dans mon pays me donne envie de vomir.

    • Katell says:

      C’est toute l’Europe de l’ouest qui est gangrénée…

    • Emily says:

      @ M. Daflon
      Rien ne vous poussera cependant et pour autant à écrabouiller vos voisins pour délit de sale téte (pour motifs vrais et raisonnables ou non). En l’occurrence il s’agit ici d’idiots utiles qui font le travail d’obscures instances pour nous aider à nous entretuer … Gardez la Foi. Bien Cordialement.

  2. marco says:

    A l avennement de la mite les blaireaux ,gauchards parlaient “d assimilation “,les peut de “fachos “racistes” voyaient beyrouth arriver ,,voila ,,,encore une fois j aurais aimé avoir tort .Donc ,,chacun pour soi ,Dieu pour les justes mais n etant pas chretien je regarderai les blaireaux se faire etripper ,,sans bouger le pti doigt .,