Après la colère exprimée dans les urnes, voici le retour de la colère dans les rues de nombreuses villes de France. Selon les localités, samedi ou dimanche sera Jour de Colère. Nos lecteurs se souviendront de la manifestation du 26 janvier dernier, qui se voulait nationale. Cette fois, l’heure est à la décentralisation. A Toulouse, le rendez-vous est fixé samedi après-midi. L’occasion de prendre contact avec l’une des organisatrices.

MPI – Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ? Qui compose l’équipe ? Quels sont vos engagements militants en dehors de ce Toulouse en Colère ?

Je m’appelle Cécile. Membre de la section toulousaine de Civitas. Je m’occupe depuis plus d’un mois de l’organisation de la manifestation Jour de Colère à Toulouse qui aura lieu le 5 avril. Parmi les organisateurs, nous retrouvons Eric, actif pour la journée de retrait de l’école (JRE) dans la région, Dimitri, un retraité écœuré par le gouvernement et rêvant d’une France plus belle, Jean, professeur, qui veut défendre les valeurs humaines telles que le bien commun et la famille, Fatima qui lutte pour que la justice fasse son travail et que le droit soit réellement respecté, Myriam qui veut dénoncer les actions et l’influence de la franc-maçonnerie dans les gouvernements qu’ils soient UMP ou PS, et André qui refuse le gender.

MPI – Ce samedi, quel sera votre message ?

Jour de colère Toulouse veut faire entendre sa voix et sa détermination inaltérable dans le combat pour une France meilleure. Jour de colère Toulouse veut faire vibrer les murs du Capitole par l’expression de sa colère et donner un  nouveau souffle à notre combat. Jour de Colère Toulouse veut dénoncer les injustices et les mensonges de nos gouvernants. Jour de Colère Toulouse veut dénoncer le matraquage fiscal, la théorie du genre en expérimentation depuis le début de l’année dans l’académie. Jour de Colère Toulouse veut faire respecter la liberté d’expression, Il veut dénoncer la franc-maçonnerie qui est devenue religion d’État. Jour de colère Toulouse veut se faire l’écho du ras-le-bol général des Français qui s’est clairement manifester lors des élections municipales.

Jour de Colère Toulouse : Samedi 5 avril à 14h30 place du Capitole

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :