europe et multinationales

Corporate Europe Observatory publie un rapport concernant la reconversion de 28 anciens commissaires européens.

Neuf anciens commissaires européens, un sur trois, ont aujourd’hui une fonction confortable dans plusieurs multinationales, fondations et autres think tanks privés. De quoi soulever des craintes au sujet de conflits d’intérêt.

L’ex-commissaire (luxembourgeoise) à l’Education, à la Culture et aux Médias (et maintenant député européen) Viviane Reding siège au conseil d’administration d’Agfa Gevaert et de Nyrstar (société minière basée en Suisse), ainsi qu’au conseil de surveillance de la Fondation Bertelsmann, véritable empire des médias.

L’ex-commissaire à la Concurrence, puis au Numérique, Neelie Kroes est devenue conseillère spéciale auprès de la Bank of America Merrill Lynch,

L’ancien commissaire (belge) au Commerce Karel De Gucht, grand défenseur du Traité transatlantique, s’est reconverti en administrateur de Proximus, géant des télécoms, et siège également au fonds d’investissement Merit Capital.

L’ancien commissaire aux Transports Siim Kallas est devenu conseiller de Nortal (qui s’occupe notamment de transport) et conseiller spécial de l’actuel commissaire au Dialogue social.

L’ancien président de la Commission José Manuel Barroso ne s’ennuie pas avec ses 22 fonctions honorifiques dans des organismes divers tels le Sommet européen des affaires ou le Bilderberg.

Corporate Europe Observatory souligne que sur base de la relation étroite entre l’exécutif européen et les sociétés qu’il réglemente, la reconversion d’anciens commissaires européens dans des multinationales laisse la porte grande ouverte à des conflits d’intérêts.

Notons que les commissaires européens, payés la modique somme de 20.832 euros par mois, conservent entre 40 et 65 % de leur salaire durant les trois années qui suivent leur départ. Soit au minimum plus de 8.000 euros par mois exonérés d’impôts.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :