Le Département des enquêtes de police (DPI) a annoncé que cinq personnes se présentant maintenant comme des Syriens ont été arrêtés à l’aéroport de Toncontin avec de faux passeports grecs, qu’ils se sont apparemment fournis en Grèce.

La destination finale de ces individus était les États-Unis. Tous les cinq venaient d’Athènes, a déclaré Anibal Baca, porte-parole du DPI, qui précise que les hommes avaient l’intention d’arriver via les airs à San Pedro Sula, d’où ils auraient entrepris un voyage par la route jusqu’au États-Unis.

Selon le porte-parole du DPI,  “le personnel des services de l’Immigration a détecté l’irrégularité et arrêté les étrangers dans le terminal de l’aéroport, et convoqué la mission diplomatique grecque au Honduras, qui a confirmé qu’ils n’étaient pas citoyens grecs“. Après interrogatoire par le DPI, ils seront présentés au procureur, en liaison avec Interpol.

Selon le journal El Heraldo, vendredi dernier, on a déjà enregistré l’arrivée d’un “Syrien” avec passeport grec, venant du Paraguay, puis expulsé vers le Salvador à sa demande mais qui a été ensuite arrêté en Argentine.

L’aéroport de Toncontin est sous haute sécurité depuis l’incident. Le porte-parole de la DPI a déclaré que le Honduras est “en alerte” après ces événements et les récentes attaques de Paris par le groupe djihadiste État islamique.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

11 % 31.170 € manquants

3830 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !