La possibilité que l’immonde Cohn-Bendit qui se trimbale avec des casseroles peu reluisantes, le libéral-libertaire rouge-vert soutien de Macron, remplace le faux écolo Hulot n’aura pas fait long feu. Pschitt ! Le rêve s’est évanoui après décision prise « d’un commun accord » avec le président de la République.

« J’étais divisé, je me suis dit : c’est le bon moment. (…) Pour la première fois de ma vie je me suis dit ‘pourquoi pas ?’ Le président m’a dit : ‘Si tu es ministre, tu perds ta personnalité, tu n’as plus cette liberté, est-ce que tu veux cela ?’ On s’est mis d’accord ensemble que c’est une fausse bonne idée » a expliqué l’ex-député européen Daniel Cohn-Bendit avant d ‘ajouter : « On a décidé d’un commun accord que je ne serai pas ministre. […]  Je crois que c’est une sage décision de ne pas y aller, même si d’un autre côté je regrette un peu. »

Ce n’est pas nous qui allons le regretter ! 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :