Voici un communiqué suite au mouvement social d’hier.

La grogne sociale qui s’est exprimée massivement ce 5 décembre 2019 est le prolongement de la mobilisation légitime et persistante des Gilets Jaunes depuis un an.

Le projet de réforme des pensions, qui envisage de se faire au détriment des Familles et des plus faibles, s’ajoute à une série de mesures qui plongent de plus en plus de Français dans la précarité et la misère.

L’Etat-vampire, les Banksters et les Multinationales sont des alliés de longue date pour mener une politique qui favorise des oligarques, des usuriers et des spéculateurs en appauvrissant sans scrupule ceux qui devraient pouvoir vivre dignement du fruit de leur travail, conduisant aussi à la ruine des âmes.

Face à ces injustices sociales et dans la confusion générale, il faut cependant préserver les Français de la tentation qui peut exister chez les plus faibles de s’en remettre une fois de plus aux syndicats politiques ou aux agitateurs gauchistes, tous porteurs d’illusions désastreuses.

Oui, il faut du changement. Et le changement qu’il faut au pays, c’est une véritable politique de justice sociale basée sur l’ordre social chrétien, seule véritable troisième voie efficace entre deux systèmes qui finissent toujours dans une forme de totalitarisme : le socialo-marxisme et l’ultra-libéralisme.

Seul l’ordre social chrétien défend vigoureusement
. la revalorisation du travail, de l’artisanat, de la paysannerie, du petit commerce et de la petite industrie
. le rétablissement des corporations professionnelles permettant d’échapper à la lutte des classes
. l’accès des travailleurs à la propriété
. le juste salaire
. le caractère individuel et social du travail
. l’épargne, fruit du travail
. le juste prix des marchandises
. la protection contre les usuriers

en prenant en compte
. les nécessités pour la subsistance d’un travailleur et de sa famille
. la situation réelle de l’entreprise
. les exigences du bien commun

CIVITAS y reviendra.

Alain Escada,
président

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. La revendication pour maintenir le “régimes spéciaux” de retraite, me parait un signe que l’idée de corporatisme n’a pas totalement disparu en France.

  2. Encore et encore .Pour retrouver une vraie FRANCE , il faut éradiquer cette nouvelle peste noire qui détruit le pays . Guillotiner la bête immonde qui n’est pas celle qu’on a voulu nous faire croire !

  3. Soupape says:

    1 – Pour monter une entreprise, … puis pour la gérer,
    (et donc, pour CREER des emplois),
    on ne peut se contenter … de raisonner en francs (euros) et en centimes …

    Il faut des capitaux …

    Et il est indispensable de savoir manier, … au moins, … les kilofrancs, …
    et parfois, les millions de francs …

    Il FAUT s’y faire … et cesser de penser … que l’argent est mauvais en soi …

    2 – La situation est encore plus exigeante … pour les politiques, …
    car gérer une Nation comme la France …
    nécessite de savoir manipuler … les milliards de francs …

    Pour mémoire, le PNB de la France
    se monte actuellement à environ …. 2 200 milliards d’euros annuels.

    La politique économique … commence donc … au milliard ! …

    Or les politiques … sont souvent des novices en la matière…
    et sont alors … parmi les moins aptes … à raisonner sur des grandes masses d’argent …

    3 – Les entreprises ont aussi besoin … de penser à leur avenir …
    et d’essayer de prévoir … de quoi demain sera fait …

    Elle ne peuvent se contenter de vivre … au jour le jour …

    4 – Depuis le Péché originel, … l’argent joue un rôle de contrôle et de régulation.
    Certes les contraintes de ces contrôles …
    sont parfois mal ressentis … et indignes des hommes …

    Mais, tant que nous vivons dans le Péché, … il n’est pas possible de faire autrement …

    Si bien que l’argent, moyen de “liberté”, … est, en même temps, … un moyen de domination !

    5 – Pour pouvoir se passer d’argent, … il faudrait qu’il n’y ait plus de péchés !
    Or personne ne peut garantir, … de ne pas manquer à son employeur,
    … ou à ses collègues de travail !

    Même les évêques, et même le vatican … ne font pas autrement :
    C’est pourquoi, … dans chaque institution religieuse, … il y a un “Frère économe” …

    6 – Par contre le langage des affaires, …
    “la NOVLANGUE” ….
    et l’emploi permanent … des maximes fron-massânes … telles que

    <“marketing, management, communication”

    relèvent du Mensonge, … et méritent d’être fouettées …

    Mais qui peut éradiquer … le Mensonge ?
    Réponse : Dieu seul !

    Quant à nous -même … nous ne pouvons réduire nos mensonges …
    qu’avec l’AIDE de Dieu !

    7 – Noter enfin que Jésus-Christ a fouetté les marchands …DU TEMPLE …

    mais a embauché … d’anciens collecteurs d’impôts … (Matthieu, Zachée)
    et a aussi payé sa part … de l’impôt du didrachme … (avec un statère pêché par Pierre)

    8 – Il est donc capital … d’avoir un capital, … et ce n’est pas toujours un péché …

    En tout cas, on ne va pas recommencer … le marxisme et le communisme,
    avec lénine, staline, khrouchtchev, brejnev, andropov, mao, castro, etc …

  4. kateneck says:

    Tiens, on dirait que c’est le Messie vengeur qu’attendaient les juifs. Un Messie qui fouette et qui jette dehors le vilain oppresseur Romain à grand coup de fouets !

  5. Fauchille says:

    De quel ordre social Xtien parlez vous ? Celle d’une Eglise qui laissa de côté ou à l’abandon les classes ouvrières ou les plus pauvres, notamment au XIX. Lorsque les clercs étaient aux pouvoirs qu’ont-ils faits, mis à part qq cas bien particuliers… qui ne confirment pas la règle. Les bons clercs traditionnels très liés au pouvoir financier, mondain non Xtien. Encore aujourd’hui.