Canada – Une entreprise parfaitement adaptée à la logique orwellienne qui se propage en ce moment sous couvert de lutte contre le coronavirus, a mis au point des balises qui sonnent, vibrent ou s’illuminent, quand deux personnes ne respectent pas la distanciation physique de deux mètres.

Cette « version pandémique de la balise Kencee U2 » est une création de l’entreprise québécoise Noovelia qui propose aux entreprises d’en équiper leur personnel en précisant qu’elle peut, par exemple, se porter à la ceinture.

Des entreprises ont déjà passé commande, selon le patron de Noovelia qui explique que la balise pourrait aussi permettre de savoir qui s’est croisé dans un rayon de moins de deux mètres, et ainsi savoir qui a été en contact avec une personne infectée à la COVID-19.

Pister ses ouvriers et employés grâce au Covid 19, c’est donc à la portée du patron au tempérament de Big Brother.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :