Vittorio Sgarbi est un critique d’art, diplômé en philosophie, écrivain. C’est aussi un homme politique, un intellectuel et une figure médiatique très présente à la télévision italienne. Politiquement classé à droite, il est connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche.

Député au parlement italien, il a dénoncé devant ses collègues fin juin, les mensonges du gouvernement italien sur la crise du coronavirus :

« Il n’y a pas eu 25,000 morts du coronavirus en Italie. 96.3% sont morts de d’autres pathologies. »

« C’est un moyen de terroriser les Italiens afin d’imposer une dictature de consentement. »

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Tout est dit.
    Idem en France, idem au Brésil et ailleurs.

  2. Activité edifiante ,,,travailler de ses mains en ecoutant une video ,,,les quebecois sont de vrais francais ,,des bons ,,un accent agreable ,,https://www.youtube.com/watch?time_continue=268&v=I4Nqqmrg9RY&feature=emb_logo&fbclid=IwAR2ZNgLZEBRmqf7qdHJNrlNi0pfXTMM7MHA3KFdqqKHjSFqaK_x767Ooapo

  3. IL va falloir que les “braves gens” deviennent des “gens braves” comme disait Jean Madiran. Pas besoin de beaucoup, juste ce qu’il faut pour gripper la grosse manoeuvre mondialiste. Et Dieu donnera la victoire.

  4. dictature ? pas tant qu’en France où les chiffres sont largement trafiqués