david-bowie-2

David Bowie est décédé et les médias d’Europe et d’Amérique n’en finissent pas de pleurer leur icône, transgenre avant l’heure et drogué impénitent.

Né à Londres en 1947 sous le nom de David Robert Jones, il choisit David Bowie comme nom de scène et devient un célèbre chanteur et compositeur.

Dès 1972, David Bowie parle ouvertement de sa bisexualité. En 1976, dans une interview au magazine Playboy, il précise que cela l’a aidé dans le lancement de sa carrière. 

Très rapidement, il choisit d’incarner une image de la décadence des mœurs. Cocaïnomane déjanté, il affirme que Hitler était “la première rock star” et le compare à Mick Jagger au niveau de l’art de la mise en scène et du maniement des foules.

david bowie 1

Cultivant l’androgynie, il apparaît fréquemment travesti.

Voilà le “modèle” que pleurent les médias…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

35 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :