La guerre de communication passe aussi par le contrôle des informations disponibles sur internet. A ce titre, les fiches Wikipédia font l’objet d’un âpre travail pour en influencer le contenu.

Or Le Canard enchaîné révèle que Wikipédia a bloqué pour un an l’une des adresses IP (numéro de serveur informatique) les plus actives du ministère de l’Intérieur, au motif qu’elle servait à ce que Wikipédia appelle des  « actes de vandalisme » de ses articles.

place-Beauvau

Cette adresse IP, commune à plusieurs postes de travail du ministère de l’Intérieur, est à l’origine de 4.000 modifications d’articles de Wikipédia depuis 2007.

Toujours selon Le Canard enchaîné, un fonctionnaire du ministère avait tenté à de multiples reprises en 2013 de modifier la fiche du préfet de police de l’époque, Bernard Boucault, afin d’effacer la trace de ses démêlés avec les opposants à la loi Taubira. A l’époque, déjà, l’adresse IP du ministère avait été temporairement bloquée par Wikipédia.

internet signalement

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :