C’est, à ce jour, le plus important rassemblement organisé en France en solidarité avec les chrétiens d’Orient. Dimanche, à 13h30, une sérieuse averse s’abat sur Paris. Mais à 14h, ils sont environ 1.500 à se présenter à la place de l’Opéra à l’appel de Civitas et des diverses associations qui ont soutenu cette manifestation. Lorsque les manifestants arrivent à la place du Châtelet vers 16h30, ils sont entre 3.000 (selon les officiers de police sur place) et 5.000 (selon les organisateurs). Mais l’AFP, reprise par les différents médias, du Figaro à RTL en passant par Libération, ne retient que le chiffre du départ, soit 1.500 personnes.

civitas-co-foule-mpi

Au-delà de l’habituelle guerre des chiffres, il y a plusieurs enseignements à tirer de cette manifestation.

D’abord, ce paradoxe. Les évêques de France l’ont dédaignée. Alors que cette manifestation avait reçu le soutien du Patriarche latin de Jérusalem et du Patriarche syriaque-catholique, il ne s’est pas trouvé un membre de l’épiscopat français pour estimer que c’était sa place de venir y témoigner cette solidarité avec nos frères chrétiens d’Orient.

civitas-co-jf-liban-mpi

Dans la foule, on reconnaissait différentes tendances de la “famille” catholique, rassemblées le temps d’une manifestation organisée par les “intégristes” de Civitas, selon l’expression réductrice favorite des médias du système. Il y avait là Ludovine de La Rochère, présidente de la LMPT, et, plus loin, Béatrice Bourges, porte-parole du Printemps Français. Des élus municipaux du FN, de l’UMP, l’un ou l’autre maire, parfois portant son écharpe tricolore, avaient fait le déplacement. Nous avons vu plusieurs prêtres de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, dont l’abbé Bouchacourt, nouveau supérieur du district de France, ainsi que l’abbé de Cacqueray auquel il a succédé. Il y avait là-aussi l’abbé Pagès ainsi que quelques religieux orientaux. Des jeunes filles portaient le drapeau assyrien sur leur dos. D’autres brandissaient des drapeaux frappés du cèdre du Liban. Le drapeau syrien flottait également sur l’un des camions de la sonorisation. Et bien sûr, on voyait aussi quantité de drapeaux et bannières catholiques.

civitas-co-jf-assyriennes-mpi

La diversité des interventions au micro a permis d’entendre une variété de témoignages bien éloignés des propos que l’on entend habituellement à la télévision ou que l’on lit dans la presse écrite. Il a notamment été question du rôle des puissances occidentales et de leurs “alliés” du Golfe dans le financement et l’armement des djihadistes de l’Etat Islamique, ainsi que des manipulations de l’opinion publique. Médias Presse Info vous proposera les enregistrements vidéos des discours ainsi que de l’ambiance (chants, prières,…).

La manifestation s’est terminée par la récitation d’une dizaine de Je vous salue Marie dont la première partie était prononcée en arabe par Joseph Fadelle tandis que la foule reprenait en chœur la seconde partie en français. Un beau moment de grâce…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :