Les Russes et les Indiens développent un nouveau process, combinant du venin de cobra et des nanoparticules, pour délimiter précisément la forme d’une tumeur cancéreuse dans un corps malade. Les essais pré-cliniques sont déjà entamés à Moscou et à la faculté de Tezpur en Inde.

Basé sur des alpha-neurotoxines dérivées du venin du cobra, et des nanoparticules de semi-conducteur, le médicament peut être utilisé pour identifier clairement la forme des tumeurs cancéreuses.

Un tel diagnostic, précoce et précis, du cancer est stratégique en recherche biomédicale. Pour l’élimination chirurgicale efficace des tumeurs malignes, il est essentiel que les chirurgiens repèrent clairement les frontières de la zone à traiter.

Les chercheurs russo-indiens ont associé deux molécules dotées de propriétés différentes – les alpha-neurotoxines dérivées du venin du cobra thaïlandais et les nanoparticules de semi-conducteurs quantiques fluorescents de séléniure de cadmium. L’idée est de créer des kits de tests pour diagnostiquer un certain nombre de tumeurs cancéreuses.

Le test atteint l’organe malade par la circulation sanguine et marque toute la zone de la tumeur par la fluorescence des nanoparticules qui brillent lorsqu’elles sont irradiées avec des ultraviolets.

Source : https://ria.ru/science/20161212/1483346459.html

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :