En Écosse, l’aumônier catholique de la Glasgow Caledonian University, a été limogé par les autorités de l’université pour avoir organisé une prière pour réparer les « graves offenses contre Dieu » commises lors de la GayPride qui a eu lieu à Glasgow ce week-end.

Dans la soirée de lundi, le père Mark Morris a offert, à cette intention de réparation, un Rosaire, les Litanies et une bénédiction à l’église du Cœur Immaculé de Marie de Balornock à Glasgow. En réponse, le jour suivant, l’université où il est aumônier l’a limogé en arguant que ses idées sont en désaccord avec celles de l’établissement d’enseignement.

Le professeur principal de l’université Pamela Gillies a expliqué :

« Suite à une consultation appropriée, le père Mark Morris ne reviendra pas comme aumônier à l’université en septembre. »

« L’Université travaille avec le diocèse de Glasgow pour assurer la présence d’un aumônier pour le corps enseignant et les étudiants au Faith and Belief Centre pour la prochaine rentrée. L’université est fortement inclusive et engagée à défendre l’égalité et la diversité sur le campus. »

La Communauté d’étudiants catholiques de l’université a témoigné de son désappointement sur Facebook :

« C’est franchement ahurissant qu’un prêtre catholique soit limogé de son poste comme aumônier catholique pour avoir réaffirmé l’enseignement de la foi catholique. Il semble que la Glasgow Caledonian University a une compréhension déformée de ‘l’Égalité et la Diversité’, puisqu’elle ne permet aucune diversité d’opinion sur quoi que ce soit. Nous sommes vraiment tristes de voir que les opinions et les croyances des catholiques ne sont pas respectées par l’université. »

« On toute charité, il est urgent que l’université reconsidère le limogeage de notre aumônier. »

De son côté l’archidiocèse de Glasgow a fait savoir qu’il a « pris note de la décision de l’université » et qu’il « nommera un nouveau chapelain en temps voulu ». En clair, le diocèse entérine la décision scandaleuse de l’université sans protester.

En clair, les étudiants sont plus courageux que les autorités ecclésiastiques conciliaires soumises au sexuellement correct…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :