On va jouer à gagner ou perdre des points. La Chine, qui au moment de la ‘pandémie’ covid a vendu pour ainsi dire à l’occident décadent et à des politiciens en mal d’autoritarisme son confinement et son passe vaccinal, continue à inspirer les petits tyrans accrochés à leur pouvoir de nuisance. Les confinements, les masques, le passe vaccinal ont ouvert la voie à la numérisation des citoyens et à leur soumission, le crédit social en est l’aboutissement, et ce n’est plus émettre une « théorie du complot » que de le dire. Mais pour l’instant ce n’est qu’un jeu, rien qu’un jeu…

À Fidenza, en Emilie-Romagne, région historiquement rouge de l’Italie, les maisons populaires de l’Acer, les HLM italiens, ont introduit une nouvelle réglementation sur les copropriétés qui fonctionne, à peu près, comme la réglementation chinoise. Quiconque ne respecte pas les règles perd des points. Ceux qui les respectent pendant trois années consécutives gagnent 5 points, ceux qui agissent pour réparer les dégâts, ceux qui « participent à des initiatives pour apprendre à bien vivre ensemble » gagnent des points supplémentaires. Celui qui perd tous les points, perd la maison : « quand les points s’épuisent, le droit au logement s’éteint ».

A Bologne, capitale de cette région d’Emilie-Romagne, avec le maire Matteo Lepore et surtout le conseiller pour l’Agenda numérique Massimo Bugani (du Mouvement 5 étoiles, le plus « chinois » des partis italiens), le portefeuille citoyen intelligent sera introduit, (smart citizen wallet de son nom anglais) qui cache peut-être ce qu’il est vraiment : un système de crédits sociaux, fait et fini. La différence fondamentale est qu’il s’agit d’une application qui ne peut être installée que volontairement et qui confère également des récompenses et non des pénalités. Mais culturellement et politiquement elle prépare les Bolognais à penser à la chinoise : les « big data » collectées sur le Web permettront à la municipalité d’évaluer le comportement éthique du citoyen. La municipalité saura donc si vous avez pris des amendes, si vous avez préféré les transports en commun à la voiture, si vous avez fait des économies d’énergie dans votre logement, si vous avez bien fait la collecte sélective des déchets, si vous êtes « culturellement actif ». Comme le dit le conseiller du Mouvement 5 Etoiles de Bologne :

« Nous vous voyons et nous vous le montrons avec des points ». 

Ce n’est qu’un jeu, rien qu’un jeu… les ‘non-complotistes’ vous le disent, croyez-les… ou pas.

Francesca de Villasmundo

  

  

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :