Une femme allemande a été expulsé de la maison qu’elle habite depuis 16 ans. L’expulsion a été signifiée par un courrier des autorités locales de la petite ville de Eschbach dans le Sud-Ouest de l’Allemagne, afin de faire de la place à des migrants.

Gabrielle Keller n’est pas la première femme à être délogée pour le grand remplacement. Il y a quelques jours, c’est Bettina Halbey, une infirmière de 51 ans, qui a été expulsée de son domicile à Nieheim dans le nord du pays.

“Je pense que c’est un scandale d’expulser les locataires de leurs appartements,” explique Gabrielle Keller.

Gabrielle Keller, mère célibataire, a vécu dans le même logement social, une maison de trois étages, depuis 16 ans, et y a élevé ses deux fils. Le 1er septembre, elle et ses voisins ont reçu un avis d’expulsion. Dans ce courrier, la municipalité explique qu’elle va utiliser la maison pour loger des réfugiés, tentant de se justifier en précisant que les trois abris de la ville sont déjà remplis. 

Ulrich Ropertz, directeur de l’Association des locataires allemands a déclaré: “Je pense que cela est inadmissible – indépendamment de savoir si une expulsion de ce genre provient d’un propriétaire privé, d’une municipalité ou d’une association de logement.».

La ville de Brême envisage des mesures similaires, avec leur service social, et prévoit de payer des compensations pour les personnes expulsées.

La chancelière Angela Merkel est confrontée aux conséquences de ses déclarations irresponsables annonçant que l’Allemagne accepterait jusqu’à un million de migrants cette année.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

18 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :