Les transgenres seraient-ils pour National Geographic une nouvelle espèce humaine dont il faut protéger le furieux développement aux quatre coins de la terre ? Pour le premier numéro de l’année 2017 le fameux magazine titre « La révolution du genre » illustrée par un enfant transgenre. Une Une sensationnaliste qui fait polémique !

Avery Jackson est un garçon de 9 ans qui apparaît sur la couverture avec de longs cheveux roses et des vêtements de fille. Outre la photographie, en première page est publiée une de ses confidences :

«Ce qu’il y a de bien avec le fait d’être devenue une fille, c’est que je ne suis plus obligée de faire semblant d’être un garçon.» (sic!)

Le magazine qui fait son dossier sur la révolution gender, dans un communiqué de presse explique vouloir examiner « les aspects culturels, sociaux, biologiques et personnelles de l’identité gender ».

Le directeur de National Geographic, Susan Goldberg, a affirmé aux micros de la NBC comment la revue avait été inspirée par l’omniprésence du thème gender dans le débat national :

« Nous voulons porter un regard sur les rôles traditionnels du genre, à travers le monde, mais avons voulu aussi quelque chose de plus introspectif. Il y a beaucoup de pages sur les stars, mais il n’existe pas une réelle compréhension par rapport aux personnes réelles et aux problèmes qu’elles affrontent chaque jour vis-à-vis des questions de genre. »

Cette Une accrocheuse a déclenché des saines réactions un peu partout dans le monde, des lecteurs de National Geographic manifestant leur mécontentement qu’une telle publicité soit faite à la mode transgenre.

« Depuis que nous avons partagé les photos de notre couverture sur les réseaux sociaux, avoue Susan Goldberg, des dizaines de milliers de personnes ont donné leur opinion, qu’elle relève de la fierté et de la gratitude ou d’une profonde colère. Certains ont même juré de résilier leur abonnement. Ces commentaires ne sont qu’une petite partie du débat qui existe autour de la question du genre. Dans ce numéro de janvier nous parlons surtout des jeunes et de l’influence du genre à travers le monde. Dans l’un de nos reportages, qui existe aussi sous forme de vidéos, nous avons tiré le portrait de 80 petites filles de neuf ans, dans huit pays différents. Elles nous ont toutes parlé, de manière courageuse et honnête, de la manière dont le genre influence leur vie.”

Par son choix délibéré de défendre l’identité de genre, National Geographic devient ainsi une des nombreuses courroies de transmission médiatique de l’idéologie gender dans le monde. Pour l’imposer partout.

Ces pauvres enfants, “héros” pitoyables de ce dossier racoleur, ne sont malheureusement que des victimes sacrificielles jetées en pâture à la soif de puissance et de jouissance d’adultes pervers qui se prennent pour Dieu et veulent façonner et dominer la nature selon leurs délires diaboliques. Ce XXIe siècle décadent, naturaliste et matérialiste, individualiste et hédoniste, qui a évacué le Dieu transcendant, a “créée” tel un démiurge mauvais un nouvel homme transgenre destructeur d’humanité vraie.

A quand un dossier de National Geographic sur l’espèce humaine naturellement sexuée homme et femme en voie de disparition par la faute de l’homme ?

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

15 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :