Démembrement de la doctrine de l’Eglise

L’Institut pontifical Jean-Paul II d’études sur le mariage et la famille a été fondé par le pape Jean-Paul II en 1982. Il a essaimé dans 10 pays dont l’Amérique et l’Espagne. Il dépend d’un point de vue organisationnel de l’Université pontificale du Latran. Cependant, l’Institut est indépendant en ce qui concerne la délivrance de ses diplômes de licence en théologie, de doctorat et de maîtrises dans le domaine du mariage et de la famille, avec une spécialisation en bioéthique. L’Institut s’adresse notamment à tous les professionnels de la santé. Or tous les professeurs viennent d’être suspendus et le président destitué. Le cursus de théologie morale dirigée par Mgr Melina a été retiré du programme ; cet évêque a été le premier diplômé de cet institut en 1982. Le professeur de la chaire de la théologie morale le Père Fr. José Noriega a été éliminé. D’autres statuts ont rédigés et déposés. Le responsable de cette nouvelle épuration visant tous les wojtiliens, est bien sûr l’homophile Mgr Paglia qui a détruit l’Académie pontificale pour la Vie fondée par le Pr Lejeune ; tout pouvoir lui a été donné par François qui l’a nommé chancelier de l’Institut. Il a rédigé les nouveaux statuts pour l’Institut. Il entend mettre la doctrine de l’Eglise à l’aplomb de Amoris Laetitiae.

Un groupe d’étudiants ont envoyé une lettre pour dire que les nouveaux statuts réduisaient l’Institut au niveau des universités séculières, lui faisaient perdre son identité et qu’ils n’étaient pas là pour ça. Paglia prétend qu’il les a rassurés.

Voici la première liste des professeurs épurés ; Monsignor Livio Melina, Fr. José Noriega, Stanisław Grygiel, Monika Grygiel, Maria Louisa Di Pietro, Sr. Vittorina Marini, Fr. Jarosław Kupczak, OP, and Fr. Przemysław Kwiatkowski.

Une réforme de cette nature avait déjà été annoncée par François en septembre 2017. C’est son homme de main Paglia qui a fait le sale travail.

Jean-Pierre Dickès

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 commentaires

  1. balaninu says:

    Décidément Satan se déchaîne, parce qu’il SAIT qu’il va perdre ! Il est partout dans tous et tout !

    • ROBE 31 says:

      arrêtez donc de voir Satan partout ; il y a simplement à la tête de l’église un homme fourbe et prétentieux , converti au mondialisme et qui ne tolère aucune entrave à son pouvoir dictatorial

      • balaninu says:

        Pourquoi ? vous pensez que la fourberie n’est pas une forme que prend SATAN ?

  2. L’Eglise actuelle (ou plus exactement les hommes d’Eglise car l’Eglise est éternelle) tombe tellement bas que bientôt on nous dira que Jean-Paul II était un pape « conservateur ». Or la vérité est que Jean-Paul II fut le grand destructeur de la Foi catholique : le pape des visites aux temples protestants, synagogues, le pape d’Assise, du baiser du coran, prédicateur inlassable des droits de l’homme, champion de la liberté religieuse (pour les fausses religions), laïcisant les Etats catholiques (c’est lui qui laïcisa l’Italie auparavant catholique), laudateur continuel de Vatican II. Jean-Paul II qui débordait d’amour pour les fausses religions fut en revanche impitoyable avec Mgr Lefebvre qui subit de féroces persécutions durant ce sinistre pontificat.
    Si on le pape actuel c’est bien Jean-Paul II qui en est responsable car c’est lui qui l’a nommé cardinal.
    Finalement le pape actuel n’est pas tellement plus mauvais que Jean-Paul II car il ne fait que continuer une révolution commencée par Jean XXIII, continuée par Paul VI et mise en application par Jean-Paul II. C’est Vatican II qui est à la racine du mal.

    • Katell says:

      Vous avez bien résumé.

    • Cadoudal says:

      Jean Paul II a excommunié Mgr Lefebvre

      c’est sans doute pour cela qu’il été canonisé

      • Oui Jean-Paul II a ignoblement persécuté Mgr Lefebvre contre lequel il éprouvait une haine profonde. Ce pape adorateur de Bouddha, Mahomet et Luther ne reculait devant rien lorsqu’il s’agissait de persécuter Mgr Lefebvre (tout comme Paul Vi avant lui) : injustice, mensonge, illégalité, violation du droit canon. En réalité il haïssait ce que représentait Mgr Lefebvre : la fidélité à la Tradition de l’Eglise que lui-même bafouait allègrement. Je tiens à préciser que son « excommunication » de Mgr Lefebvre fut invalide car Mgr Lefebvre a agi en état de nécessité prévu par le droit de l’Eglise.
        Quant à la pseudo canonisation de Jean-Paul II laissez- moi rire : tout le monde sait très bien que ce sinistre pape n’avait rien d’un saint.

  3. @TD. Oui bien sûr; nous oublions vite. Comment un pape peut-il être saint alors qu’il a embrassé le Coran ; alors que sur notre terre, des millions de martyrs ont refusé d’adorer les idoles. Ceci dit le directeur de l’Institut Jean-Paul II sur la famille était le cardinal Caffara tout à fait dans la mouvance traditionnelle. Ce dernier étant mort il y a quelques mois, François en profite pour faire le vide. On ne sait ce que deviendront les fondations pour la famille dans d’autres pays…

  4. . Cette manière de procéder de Paglia a été dénoncée comme « méthodes staliniennes » dans une lettre du 7 août par Monseigneur Nicola Bux, un théologien et ancien consulteur de la Congrégation de la doctrine