gpa1

Le ministre de la Justice espagnol, Rafael Catala, a annoncé que le Parti Populaire présenterait divers amendements à la réforme du registre d’état civil pour que l’enregistrement des naissances par « location de ventre » puisse être fait conformément à la doctrine du Tribunal de la Cour européenne des Droits de l’homme qui défend le droit à la filiation de ces enfants.

Dans le débat général de la Chambre du Congrès, où le PSOE a défendu le retrait du projet de réforme de l’état civil, Catala a souligné que ce texte établissait l’obligation des centres de santé à signaler les naissances et décès aux bureaux d’état civil.

 À son avis, la déclaration par ceux qui ont connaissance des faits avait un sens à sa création, en 1957, à une époque où les naissances et les décès survenaient dans les maisons et où il n’y avait pas les progrès technologiques et administratifs d’aujourd’hui.

  Maintenant, les centres sanitaires sont en mesure d’être “le guichet unique” pour traiter et transmettre ces informations, sauf circonstances exceptionnelles nécessitant une intervention judiciaire.    Le ministre de la Justice a rappelé que la réforme renforce les mesures médicales et biométriques pour assurer la filiation maternelle et mettre fin à tous les cas de “bébés volés”. Il a également confirmé que s’inscriront dans le Registre civil les naissances issues de la GPA.

   Le député socialiste Mario Bedera a loué cet amendement sur la maternité pour autrui, dont le régulation n’est pas «pacifique» dans l’Union européenne et à propos de laquelle la Cour de Strasbourg a confirmé le droit de la filiation de ces enfants.   Joan Baldoví s’est interrogé sur le “vide juridique” dans lequel se trouvent les enfants dont la naissance n’a pas été à ce jour enregistrée comme nés par «maternité de substitution».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :