Pour l’Europride qui s’est déroulée à Marseille en juillet dernier, le flop est plus total qu’on ne pouvait le penser. C’est le journal La Marseillaise qui le révèle. La LGP (Lesbian et Gay Pride) avait commandé une exposition « Corps et histoire », exposition qu’avaient soutenue financièrement la ville, le Conseil Général et la région. Or dès la fermeture de l’exposition, certains artistes ne pourront pas récupérer leurs œuvres sans qu’ils sachent ce qu’elles sont devenues. L’un des commissaires de l’exposition, Marc-Antoine Serra, est furieux : « Suzanne Ketchian, la présidente de la LGP, et son adjoint ont disparus depuis lors. Locaux fermés, changement de numéros de téléphone, plus aucune réponse aux mails. Impossible de les joindre ». Mais ce n’est pas tout, personne n’a été payé. Quant au local de la LGP, il a baissé son rideau de fer depuis des mois. La LGP ne va même plus chercher ses recommandés à la Poste. Les deux commissaires de l’exposition ont porté plainte pour escroquerie et vol mais le dossier ne semble pas avancer.

Le scandale pourrait être plus vaste car cette association LGBT reçoit près de 260.000 euros de subventions de la part de collectivités territoriales dont 100.000 euros de la ville de Marseille. Où est passé l’argent ? Comment la subvention a-t-elle été accordée ? Qu’est devenue l’association ? Voilà qui pose des questions  quant à l’utilisation de l’argent du contribuable et qui ne contribue pas à donner une bonne image des associations LGBT !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :