Du XVIe siècle à nos jours, à travers plus de 200 objets pour la plupart issus des collections du Musée de l’Armée, venez vous émerveiller devant les chefs-d’œuvre, bijoux de luxe et d’élégance, créés pour les soldats d’hier et d’aujourd’hui, officiers ou hommes de rang.

Horaires :
Tous les jours de 10h à 18h
Jusqu’au dimanche 26 janvier 2020

Conditions d’accès :
12€ (gratuit pour les moins de 18 ans)

L’exposition
Pour se distinguer des civils et afficher leur éclat, les soldats ont toujours été attachés à la beauté, la qualité et la richesse de leurs armes et parures qui marquent leur statut autant qu’ils servent leur métier. Broderie, orfèvrerie, sellerie, émail, ivoire, galons, plumes, haute-couture… témoignent aussi de la transmission d’arts et de savoir-faire ancestraux.

Du XVIe à nos jours, à travers plus de 200 objets pour la plupart issus des collections du musée de l’Armée, venez vous émerveiller devant les chefs-d’œuvre, bijoux de luxe et d’élégance, créés pour les soldats d’hier et d’aujourd’hui, officiers ou hommes de rang. Parmi les pièces d’exception, pour beaucoup présentées pour la première fois, admirez la reconstitution de l’épée de diamants portée par Louis XVI lors de l’ouverture des États Généraux, dernier des joyaux de la Couronne réalisé juste avant la Révolution.

« Plus on se croit beau, mieux on se bat. »*

Cette volonté d’ostentation et cette appétence pour le superflu, qui touchent jusqu’à aujourd’hui les officiers comme les hommes du rang, ont pu prendre des formes différentes selon les époques, la position de ces soldats ou la nature des régimes politiques qui les arment. Loin de n’être qu’un caprice que s’autorisent les militaires les plus aisés, le luxe participe de leur identité, désigne leur rang, le degré d’autorité que leur confère leur statut, leur proximité relative avec le pouvoir suprême. Des objets, insignes ou attributs précieux, sanctionnent aussi leur valeur et marquent la reconnaissance que leurs hauts faits leur ont attirée.

Croisant plusieurs approches, historique, anthropologique et esthétique, l’exposition met en relief la façon dont les fastes guerriers contribuent à l’éclat et à la légitimité du pouvoir politique, comment ils récompensent le mérite et répondent au désir d’assimilation ou de distinction au sein du groupe.

  • Général François du Barail (1820-1902)

Guide numérique
Un parcours inédit de l’exposition Les Canons de l’élégance est également proposé en français et en anglais pour enrichir votre expérience de visite au prix de 5€. Réservez-le sur place ou sur notre billetterie en ligne lors de l’achat de votre billet exposition.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !