Mme Allaoui, ancienne conseillère régionale UMP
Mme Allaoui, ancienne conseillère régionale UMP

“Mme Allaoui, conseillère régionale UMP de Languedoc-Roussillon (…) a admis avoir adhéré il y a un mois, à un parti d’extrême droite. Dans ces conditions, sa responsabilité de secrétaire nationale lui est retirée”.

C’est par ces quelques mots lapidaires signés de Nathalie Kosciusko-Morizet, vice-présidente déléguée du parti, que l’UMP a annoncé retirer sa charge de secrétaire nationale à Fatima Allaoui. Une façon aussi pour Nathalie Kosciusko-Morizet, la machine à perdre, de marquer son territoire face à Laurent Wauquiez, deuxième numéro 2 de l’UMP, réputé plus à droite. C’est le symptôme d’une véritable guerre de clan qui a commencé au sein de la formation présidée par Nicolas Sarkozy.

On appréciera l’expression “un parti d’extrême droite”, très vague, qui permet de tirer à vue sans en dire d’avantage. Parce que le parti “d’extrême droite” en question n’est autre que le SIEL, micro parti insignifiant, fondé par Paul Marie Coûteaux et rattaché au Rassemblement Bleu Marine. En réalité ce micro parti est certes souverainiste mais plutôt gaulliste et pas si éloigné de Chevênement, auprès duquel il a puisé un certains nombre de ses cadres aujourd’hui au FN, dont le vice président Floriant Philippot.

Mais voilà, à l’UMP on voit rouge dès que parait au loin la couleur bleu marine. Qui plus est quand une personne dont le nom est “Fatima Allaoui”, de consonance peu européenne, rejoint la droite nationale. Serait-on xénophobe à l’UMP ?

Fatima Allaoui se consolera, elle a plus d’avenir politique au FN qu’à l’UMP.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :