Mediapart dévoile quelques aspects du train de vie somptuaire que menaient François et Séverine de Rugy, parfaites illustrations de la gauche caviar. Selon Mediapart, entre les mois d’octobre 2017 et juin 2018, Séverine de Rugy, épouse de François, alors président de l’Assemblée nationale (et aujourd’hui ministre de la Transition écologique et solidaire !), aurait organisé une dizaine de dîners rassemblant notamment des amis du couple et des membres de leur famille, sous les lambris du très prestigieux hôtel de Lassay. A chaque fois, entre dix et trente convives ont pu se délecter des homards géants, arrosés de champagnes et de grands crus issus des caves de l’Assemblée nationale, tels que du Mouton-Rothschild 2004 du centenaire de l’Entente cordiale entre l’Angleterre et la France (au moins 500 euros la bouteille) ou encore du Château Cheval-Blanc 2001 (550 euros).

Ces festins somptueux, préparés par le personnel et avec les moyens de l’Assemblée nationale, débordaient de luxe. « Verres en cristal, porcelaines, petites cuillères en or, chandeliers, vaisselles d’apparat »…

Séverine de Rugy s’est justifiée en affirmant à Mediapart que ces dîners avaient pour objectif de permettre à son époux de… rester connecter avec la société. Tout en confirmant que les invités appartenaient bien, pour l’immense majorité, à son cercle « amical ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

2 commentaires

  1. Cette de Rugy, a le maintien d’une péquenaude parvenue.

  2. Du riz et de l’eau !

    Au Japon, ils savent y faire … .

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.