Sous le masque trompeur d’une prétendue “Défense civile syrienne”, les Casques blancs de l’organisme terroriste Al-Nosra ont été ovationnés par les idiots-utiles de l’Assemblée nationale. Manuel Valls leur a promis de faire sanctionner la Russie pour de prétendus crimes de guerre. Al-Nosra, rebaptisé Fatah al-Cham pour tenter de disparaître de la liste des groupements terroristes condamnés par l’ONU, “faisait déjà “du bon boulot” en 2012, selon Laurent Fabius. Aujourd’hui c’est l’ensemble du gouvernement qui les fait ovationner et il sont reçus à l’Elysée. Seuls des complices peuvent accepter un tel subterfuge, car le pouvoir socialiste ne peut pas ignorer pour qui roule en réalité cette prétendue ONG.

Ainsi Manuel Valls et François Hollande cautionnent ouvertement les manipulations mensongères et criminelles des fauteurs de guerre du Pentagone. Lorsqu’on sait que les services militaires de renseignements français sont au courant de tout ce qui se passe au Moyen-Orient, ainsi que l’a dévoilé le Général Gomart, chef de ces mêmes services, 1  il ne fait aucun doute que des préparatifs de guerre sont en cours, d’une ampleur que ces apprentis-sorciers socialo-arabo-sionistes ne maîtrisent pas et dont ils se moquent très certainement. Il y a le feu dans l’Empire US occidental, de toutes parts les populations aspirent à un retour aux souverainetés, le dollar est au bord de l’explosion; comme les deux précédentes guerres mondiales l’ont prouvé, l’Empire est prêt à tout pour survivre et écraser le reste du monde sous sa domination. Pour cela toutes les manœuvres sont bonnes: faire des victimes des coupables, et même prendre le risque d’embraser le monde.

François Hollande ouvre les portes de l’Elysée et Claude Bartelone celles de l’Assemblée nationale à des gens dont le chef, Raed Saleh, est indésirable sur le sol américain d’où il a été refoulé au titre de terroriste international, comme le New-York Times l’a révélé, lorsque ce dangereux individu est venu recevoir un prix aux USA, de reconnaissance de ses prétendues contributions à l’aide humanitaire 2.

Le plan américain contre la Syrie

Alors que les troupes turco-kurdo-US s’apprêtent à faire le siège de Mossoul qui va occasionner de longs bombardements sur la ville occupée par un million de civils pris en otages par l’État islamique, il devient urgent d’interrompre la reconquête de la Syrie qui passe par la libération de la partie est de la ville d’Alep encore tenue par les troupes islamiques internationales d’Al-nosra et autres, formées par les USA.
Le plan de l’alliance américaine est simple: accréditer de prétendus rebelles modérés (en l’occurrence al-nosra) comme libérateurs du prétendu régime de Bachar-el-Assad. Et ainsi le tour de magie est joué. Les terroristes islamistes internationaux soutenus par les USA deviennent les libérateurs, que les troupes de l’armée syriennes du prétendu régime de Bachar el-Assad harcèlent.

Un plan machiavélique comme seuls les cerveaux machiavéliques du Pentagone sont capables d’en concocter.
Dans ce plan, les alliés de Bachar-el-Assad, contaminés, deviennent eux aussi des suppôts de dictateurs qu’il convient de détruire en assassinant leurs chefs comme ce fut le cas pour Saddam Hussein ou Mouammar Kadhafi.

Les casques blancs de Syrie au service des islamistes d’al-Nosra:

Ladite ONG est une émanation du Front al-Nosra, qui a récemment changé son nom en Front Fatah al-Cham, sans rien changer de ses objectifs ni de ses moyens. L’organisation espère simplement ainsi sortir de la liste des organisations terroristes condamnées par l’ONU. C’est de cette organisation dont parlait l’ancien ministre Laurent Fabius quand il disait qu’elle faisait « du bon boulot ». En réalité ce groupe est une émanation islamiste armée de la coalition US. Financée et armée par les puissances de la coalition dirigée par les USA, al Nosra/al Cham est, comme son sous-organisme Les Casques Blancs, destinée à répandre le chaos au Moyen-Orient pour lui substituer ensuite l’ordre américain. (…) (Source: Le double-jeu américain en Syrie en faveur des Casques blancs, islamistes d’Al nosra. 3

Bashar Ja’afari, ambassadeur de Syrie à l’ONU, déclarait le 8 octobre dernier au Conseil de Sécurité à propos des Casques blancs:

Mesdames et messieurs, ici j’ai des photos qui montrent ces membres de la protection civile, ces « Casques blancs », l’un d’entre eux tire contre des avions, et c’est un médecin! Un médecin au sein de l’organisation des Casques blancs qui tire un missile contre un avion! Nous avons des dizaines d’autres photos de ce type si cela vous intéresse. Source: Intervention de l’ambassadeur de Syrie au Conseil de l’ONU 4 .

Les parlementaires qui ont à plusieurs reprises fait le voyage de Syrie, seuls, n’ont pas marché dans la combine:

L’égorgement lent et épouvantable du jeune Abdallah Issa diffusé par un photographe de presse qui a œuvré pour les Casques blancs de Syrie 8, est un autre exemple des liens de cet organisme avec le terrorisme islamique de Syrie dans toute son horreur. En effet c’est ce même photographe qui avait pris une autre photo d’enfant que les Casques blancs avaient diffusée pour leur propagande.

La Défense civile syrienne (Casques blancs) a été créée par un officier britannique, son chef officiel étant Raed Saleh, celui-là même qui va être reçu à l’Elysée.

“Les Caques Blancs se présentent eux-mêmes en héros de la guerre de Syrie, se donnant pour des sauveteurs médicaux humanitaires indépendants. En réalité, comme l’ont démontré l’écrivain Vanessa Beeley et le réalisateur Steve Ezzedine, cette ONG est étroitement liée à Jabhat al Nusra et a participé à des regroupements confessionnels forcés et à des exécutions. Alors qu’elle prétend ne recevoir de subventions de la part d’aucun Etat, les gouvernements du Royaume Uni et des États-Unis ont reconnu lui avoir versé des dizaines de millions de dollars.

« Dans la tentative d’obtenir une légitimité morale, Washington utilise des ONG proches des milices, pour confirmer la fiction que l’armée syrienne n’agit pas, mais attaque les civils. Au premier rang de ces ONG sont Les Casques blancs alias «défense civile syrienne »(…)

« En fait Les Casques blancs, qui prétendent être indépendants, sont dirigés par l’ancien soldat britannique James le MESURIER, co-financé par les gouvernements américain et britannique, opérant dans les zones sous le contrôle de l’organisation terroriste Front al Nosra [allias Front Fatah al-Cham]; groupe interdit par le Conseil de sécurité de l’ONU. Chaque attaque contre al Nosra est ainsi décrite comme une attaque dirigée contre des «civils» et des centres de soins, ou sur des personnels de santé. La même chose vaut pourMédecins sans frontières (MSF), qui finance les cliniques d’al Nosra (la plupart du temps sans bénévoles étrangers) dans plusieurs zones tenues par les terroristes. » (Source : Arrêt sur Info5)

Aujourd’hui c’est Hollande au nom de la France qui va l’abonder de millions d’euros, n’en doutons pas, et les idiots-utiles de l’Assemblée qui ne s’informent qu’auprès du Monde, de l’Express et du Figaro, etc. applaudiront. La position du gouvernement n’est pas une surprise, François Hollande a encore récemment stigmatisé Obama pour n’avoir pas attaqué la Syrie en 2013 pour la réduire au chaos comme la Libye aujourd’hui. Hollande estime qu’Obama aurait du passer outre les avertissements de la Russie… Il faut croire que la Russie avait suffisamment intimidé Washington en 2013 pour que les les forces US qui avaient commencé d’expédier un premier missile sur Damas, ait stoppé l’opération. Mais gageons que Washington ne s’est pas vanté auprès de Paris de la leçon russe:

Lorsque Obama fort du blanc seing du Congrès allait enfin lancer l’offensive définitive chargée de faire le même sort à Bachar el Assad et à la Syrie que celui qui a été réservé à Kadhafi et à la Libye, il a été forcé d’y renoncer parce que l’empire le plus puissant de la terre s’est fait doubler sur la technologie de l’armement.

Cette cuisante leçon, afin qu’elle soit bien comprise, a été renouvelée en mer Noire lorsqu’un navire de guerre américain, suite au rattachement de la Crimée à la Russie, s’est avancé prés des côtes russes. Tout son système de détection et d’action a été paralysé par un avion russe qui le survolait. Alors que le navire de guerre était paralysé, l’avion russe a simulé à plusieurs reprises une attaque. (Source 7)

C’est ce dispositif, le Système S-300, que la Russie a étendu au territoire syrien libéré après avoir que Poutine eût ratifié, la semaine dernière, l’accord sur le déploiement permanent des forces aériennes russes en Syrie.

emiliedefresne@medias-presse.info

Récapitulatif des références du texte:

1 – L’invasion n’avance pas au hasard. Le général Gomart patron du renseignement militaire, l’explique.

2 –  Article du New York Times sur le refoulement de Raed Saleh

3 – Le double-jeu américain en Syrie en faveur des Casques blancs, islamistes d’Al nosra.

4 – Intervention de l’ambassadeur de Syrie au Conseil de l’ONU

5 – Article de arrêt sur info sur le photographe de presse des Casques blancs

6 – l’Empire du chaos intensifie ses manoeuvres

7 – La stratégie russe s’impose face aux échecs US en Syrie.

8 – Le complice des égorgeurs du petit Abdallah travaille pour de grandes agences de presse comme photographe (extrait ci-dessous)

Le photographe de presse, Mahmoud Raslan (ci-dessus bandeau bleu, chemise bleue), qui a travaillé pour des agences de presse internationales et pour les Casques blancs, se réjouit en compagnie des égorgeurs du jeune Abdhallah Issa, âgé d’à peine 11 ans, dont MPI vous a déjà parlé. Sur le premier cliché il filme Omrane l’enfant blessé qui a servi la propagande anti-Assad des Casques blancs de Syrie, avec la même chemise. Sur le cliché du milieu, Mahmoud Raslan en gros plan prend un selfie des tortionnaires du petit Abdallah, lesquels on retrouve sur le troisième cliché devant Abdallah à leur merci, avant de l’égorger. lire plus…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

24 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :