Dans la revue “World In Review“, John Coleman, ancien agent des services secrets britanniques qui a dévoilé plusieurs manipulations organisées par les forces occultes et les officines mondialistes (il a notamment livré des éléments sur le Club de Rome, la Giorgio Cini FoundationForbes Global 2000, le Interreligious Peace Colloquium, le Tavistock Institute) , écrivait que l’organisation des frères musulmans était un ordre créé en secret par la franc-maçonnerie britannique avec l’aide de Thomas Edward Lawrence (Laurence d’Arabie), Bertrand RussellSt. John PhilbyE.G. Browne et Arnold Toynbee.

220px-Hassan_al-Banna.jpg

Les frères musulmans – les “Ikhwan al-mouslimine” – avaient à leur tête Al-Hassan al-Banna (grand-père de Tariq Ramadan et Hani Ramadan) né le 14 octobre 1906 – mort le 12 février 1949.

D’après certaines archives, Hassan al-Banna recevait de l’argent (500 livres) de la toute puissante “Compagnie du Canal”. Al-Banna s’était d’abord justifié en déclarant que cet argent appartenait de droit au peuple égyptien comme tous les biens de la Compagnie. Plus tard, il se mit à nier avoir touché cette aide financière. Hassan al-Banna a par contre toujours admis avoir été très influencé par ces prédécesseurs Jamal ad-Dîn al-Afghânî et Muhammad Abdu mufti d’al-Azhar connus tous les deux pour avoir été de grands initiés des loges maçonniques françaises et anglaises et qui ont profondément marqués la pensée égyptienne de l’époque.

D’autre part, comme vient encore de le confirmer l’historien égyptien Helmi Nimnim dans une nouvelle biographie de Sayyid Qutb (1906-1966), théoricien du djihad au sein des Frères musulmans, celui-ci était également un franc-maçon affirmé.

Le livre reproduit un article signé par Sayyid Qutb et intitulé « Pourquoi suis-je devenu franc-maçon ? », paru dans le journal maçonnique al-Taj al-Masri (la « Couronne d’Égypte »), le 23 avril 1943.

«… Car j’ai senti que dans la franc-maçonnerie, il y avait un remède pour les blessures de l’humanité, j’ai frappé aux portes de la franc-maçonnerie afin de me nourrir l’âme de la philosophie et la sagesse… Et afin d’être un moudjahid (combattant) aux côtés des moudjahidines et que j’oeuvre aux côtés de ceux qui travaillent …»

Sayid Qutb écrivait dans ce journal maçonnique depuis 1942.

De nombreux auteurs ont par ailleurs mis en évidence les ressemblances entre les cérémonies d’initiation des deux confréries (les Frères musulmans et la Franc-maçonnerie).

À cette époque, les loges égyptiennes étaient directement contrôlées par les services secrets britanniques. Le roi Farouk en était membre.

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :