François-Emmanuel Brézet, ancien officier de marine, docteur en histoire, est un spécialiste de l’histoire de la marine militaire allemande et l’auteur de plusieurs ouvrages de référence sur le sujet.

Lorsque Hitler arriva au pouvoir en 1933, la crainte se fit le jour dans la marine d’avoir à initier cet Autrichien de naissance, qui avait de surcroît exercé la majeure partie de son activité politique en Bavière, aux problèmes et aux particularités de la marine. C’était méconnaître le fait qu’Hitler avait depuis longtemps pris en considération le fait maritime dans ses conceptions de politique extérieure et que celles-ci avaient même évolué avec le temps. Il avait acquis à la lecture d’une littérature spécialisée une connaissance très étendue des caractéristiques principales des bâtiments de guerre construits par les différentes marines.

Tirant la leçon du passé, le Führer avait compris que la reconstruction de la Kriegsmarine ne pourrait être conduite dans un climat d’hostilité avec la principale puissance maritime du moment, l’Angleterre. La manœuvre politique qui conduisit à la signature de l’accord naval anglo-allemand de 1935 aurait pu être considérée comme un modèle du genre si la politique d’annexion menée en Europe n’en avait détruit partiellement l’effet, en ne laissant pas à la Kriegsmarine le temps nécessaire pour atteindre un niveau de force suffisant.

Convaincu que la guerre serait brève et ne sortirait pas du cadre d’un affrontement continental européen, Hitler laissera son grand amiral Raeder mener, avec ses moyens limités, une guerre parallèle contre l’Angleterre. Après Dunkerque, la volonté manifestée par l’Angleterre de continuer seule la lutte l’amènera à poursuivre cette stratégie, tandis que sur terre, le conflit s’étend à l’Est. Mais en devenant mondiale, la guerre va considérablement augmenter les difficultés de la Kriegsmarine. C’est le détail de cette guerre totale en mer que nous propose ce livre.

Hitler et la mer, François-Emmanuel Brézet, éditions Perrin, 368 pages, 23 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !