Selon La Provence, 180 détonateurs et des dizaines de pains de plastic ont été volés à Miramas dans les Bouches-du-Rhône, dans un dépôt de munitions de l’armée de terre,  dans la nuit de dimanche 5 au lundi 6 juillet 2015. 

Les voleurs se sont introduits dans l’enceinte du dépôt de munitions de l’armée de terre à Miramas dans la nuit de dimanche à lundi. Ils auraient emporté de nombreux détonateurs et  des quantités importantes d’explosifs.

180 détonateurs – électroniques et pyrotechniques – ainsi qu’au moins une dizaine de pains de plastic et une quarantaine de grenades ont disparu du site militaire selon les premières estimations qui restent à affiner, l’inventaire n’étant pas terminé. 

Le site de Miramas est une grosse plateforme logistique de l’Armée de Terre. Un lieu de stockage de matériel et de munitions pour les  « les Opex » , ces opérations extérieures menées actuellement en Afrique contre les djihadistes musulmans. Le site de 250 hectares est formé de dizaines de bâtiments, isolés les uns des autres par mesure de sécurité, entourés par deux rangées de grillage, MAIS sans caméras de vidéosurveillance. Encore des économies sur la sécurité alors que les dépenses s’alourdissent au profit de la communauté musulmane et des immigrés.

Ce site n’est pas une caserne à proprement parler. La journée 200 militaires et civils s’y affairent mais la nuit. La nuit, il ne reste plus que quelques gardiens et militaires qui dorment sur place. Ce sont 9 bâtiments qui ont été forcés. Les malfaiteurs sont repartis en perçant et soulevant le grillage.

Les enquêteurs diligentés sur place ce mardi matin n’avancent aucune hypothèse franche et définitive. Pourtant la piste terroriste semble la plus probable avec la 5ème colonne qui s’est infiltrée dans les troupes, tandis que souvent l’incorporation de français de la diversité, c’est-à-dire de fraîche date et musulmans, est ou a été favorisée. La piste du grand banditisme n’est pas à exclure, selon les enquêteurs. Certes, mais sur un site aussi sensible, étant donné les techniques islamistes couramment pratiquées partout où elles opèrent, il y a beaucoup plus à craindre de la piste terroriste, qui est également beaucoup plus probable dans les circonstances actuelles.  Ce vol a en tout cas été commis par des individus bien renseignés : militaires ou anciens militaires qui connaissent bien les lieux.

Un vol aussi important n’a pas pu être opéré sans bruit, mais avec de gros moyens de transport, du bruit et avec des plans logistiques pré-établis pour cacher ce matériel qui ne peut pas passer inaperçu… Sauf de la sécurité de la base, apparemment! 

La légèreté avec laquelle, les dirigeants de la France ont abandonné la population à la merci d’une cinquième colonne qui ne cesse de grossir et d’être aspirée par des aides toujours plus développées: centres d’accueils toujours plus vastes et confortables, aides sociales attrayantes et infrastructures religieuses islamiques de plus en plus nombreuses… Bref, les héritiers des porteurs de valise du FLN en Algérie sont maintenat au pouvoir grâce au vote musulman. Ils prônent une laïcité complice et favorable au grand remplacement de population et de religion ainsi que le démontre le discours de l’islamo-collabo Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, qui estime en sa qualité que « ce n’est pas un délit de prôner le djihad », etc.  Tout cela mit bout à bout ne laisse-t-il pas supposer une complicité objective des autorités républicaines? Tandis que les radars sont de plus en plus perfectionnés pour rançonner l’automobiliste, il n’y a pas assez de moyens pour installer une caméra de vidéosurveillance sur un site de dépôt militaire ? Alors que l’armée est réquisitionnée pour protéger les mosquées suite aux attentats islamique, (un comble!), un dépôt de munitions militaires est laissé sans surveillance la nuit… Sans compter que François Hollande a avoué avoir fourni des armes aux djihadistes en Syrie… n’est-il pas prêt à en faire autant sur le territoire national ?

Ce qui importe le plus à ces instances républicaines c’est encore de veiller à la lutte contre l’islamophobie tandis que la maison brûle !

Après la présence tolérée, sur un site classé Seveso, d’un djihadiste particulièrement repéré par la police, en Isère, c’est maintenant un dépôt militaire laissé sans surveillance… Ou bien alors le dépôt était-il surveillé par un complice islamiste avec des papiers d’identité français bien en règle ? Quel que soit le type de complicité, volontaire ou involontaire, des autorités républicaines, de tels scandales ne pourraient pas se produire si elles avaient la volonté de protéger la France. 

Ceci augure de futurs attentats pendant que le pouvoir républicain est surtout affairé à cirer les babouches des imams…

C’est la gendarmerie qui diligente l’enquête … 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

11.5 % 35 350 € manquants

4650 € récoltés / 40 000 € nécessaires – depuis le 15/10/2021

 

MPI subit des attaques sans précédents, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Derrière ces fermetures arbitraires, il y a l’influence d’une commission gouvernementale dont nous parlerons plus tard.

Mais rien ne nous fera taire. Seulement, pour aller toucher nos compatriotes et faire connaitre MPI, il nous faut des moyens supplémentaires.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Les plus de 1200 vidéos seront bientôt disponibles sous peu sur une autre plateforme.

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :