Après l’Europe de l’Est et l’Asie, voyons comment les Latino-Américains entre 18 et 34 ans perçoivent l’homofolie.

En manière de refus de l’homofolie,  l’Amérique du Sud se place aux deux extrêmes, avec sur les 19 pays ayant fournis des données 4 en-dessous des 30 % et 9 au-dessus des 60 %.

Le pays aux jeunes les plus tolérants est l’Uruguay avec 18 %, ce qui n’est pas étonnant quand on sait que la franc-maçonnerie et la gauche y règnent en maîtresse (à tel point que « république grand-orientale » serait plus approprié que « république orientale »). On n’est plus à l’époque du « sanguinaire » Juan Maria Bordaberry (sa politique d’épuration fit… 53 morts) qui disait, ayant tout compris : « Nous n’organiserons des élections libres que lorsque la gauche n’aura aucune chance de les gagner ».

Un cran au-dessus, le Chili avec 26 %, l’Argentine 27 % et le Mexique avec 29 %. Deux pays avec une gauche révolutionnaire forte et une église souvent défaillante, et un troisième d’extrême gauche cathophobe.

Au-dessus des 30 %, le Brésil et ses 37 %. Rappelons que le Brésil fut sauvé du communisme grâce à la foi catholique intense de ses femmes qui fit obstacle à la subversion en 1964. Pour détruire le Brésil, les forces ténébreuses de l’Empire misèrent avec succès sur le pourrissement des femmes via la prise de contrôle de la télévision.

Un seul pays sous la barre des 50 %, l’île de Porto Rico.

Les autres pays ont une jeunesse majoritairement hostile à l’homosexualité.  A 50 % tout rond, on trouve le Costa Rica, le plus riche des pays d’Amérique centrale. Les frères ennemis de la rive sud des Caraïbes se tiennent à 1 % : 53 % pour le Venezuela et 54 % pour la Colombie. Un cran au-dessus, on trouve le Pérou à 59 %.

4 pays dépassent les 60 % : la Bolivie à 61 %, la République Dominicaine à 64 %, Panama à 66 % et l’Equateur à 68 %

4 pays dépassent les 70 % : le Nicaragua et cette création des Jésuites qu’est le Paraguay à 71 %, le Salvador à 76 % et le Guatemala à 79 %.

La palme de la résistance, seul pays à dépasser le seuil précédent, est le Honduras avec 80 %.

Les trois Guyanes, Belize, les Bahamas, Cuba, Haïti et la Jamaïque (où l’hostilité à l’homosexualité est notoire) n’ont pas donné de chiffres.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :