IA, transhumanisme, parabiose hétérochronique et mondialisme

L’Intelligence Artificielle, trop peu e gens en ont conscience,  s’inscrit dans une vision transhumaniste (et donc maçonnique) plus large. De nombreux créateurs de ChatGPT – le plus célèbre des chatbots IA aux capacités multiples – sont des transhumanistes.

Projet transhumaniste

Prenez, par exemple, Sam Altman, PDG d’OpenAI, la société qui a développé ChatGPT. Altman est un entrepreneur majeur de la Silicon Valley, qui est impliqué dans de nombreux projets. Il est l’un des membres fondateurs de Y Combinator, un accélérateur de startups technologiques qui a contribué au lancement d’entreprises comme AirBnB, Stripe, Reddit, DoorDash et Twitch. Tad Friend a publié un profil dans le New Yorker sur cet homme excentrique, athée, végétarien, homosexuel.

Selon Friend, « comme tout le monde dans la Silicon Valley, Altman prétend vouloir sauver le monde ; contrairement à presque tout le monde ici, il a un plan pour le faire. Ce plan inclut l’utilisation de Y Combinator comme une sorte de « Nations Unies fantômes » qui aborde les problèmes de l’humanité et son avenir à travers une myriade d’entreprises technologiques ».

Il croit fermement au pouvoir de la technologie. Altman a déclaré à Friend : « Il n’y a absolument aucune raison de croire que dans environ treize ans, nous n’aurons plus de matériel capable de reproduire mon cerveau… les ordinateurs auront leurs propres désirs et systèmes d’objectifs. Quand j’ai réalisé que l’intelligence pouvait être simulée, j’ai abandonné l’idée de notre unicité, et cela n’a pas été aussi traumatisant que je le pensais. »

Parabiose hétérochronique et humains « obsolètes »

La confiance inébranlable d’Altman dans la capacité de la science à dépasser nos rêves (ou cauchemars) les plus fous et ne se limite pas à l’intelligence artificielle. Il envisage de créer une unité de biologie synthétique avec Y Combinator Research pour lutter contre les virus synthétiques. Il envisage de financer une entreprise de parabiose hétérochronique qui inversera le vieillissement – de personnes très riches de l’oligarchie et du showbiz – grâce à des injections de sang de jeunes personnes. Il rêve d’une ville expérimentale, régie par l’IA et dotée de voitures autonomes. Il a fondé un groupe appelé Covenant qui se prépare au moment où les humains seront devenus « obsolètes » – remplacés par l’IA ou peut-être par le rêve transhumaniste d’un cyborg homme-machine. En un mot, il rêve d’un contrôle total sur la nature.

Soutien des clubs mondialistes

Les dirigeants d’OpenAI disposent des connexions nécessaires pour faire avancer nombre de leurs projets farfelus. Altman a été invité à trois reprises au club mondialiste Bilderberg, qui rassemble des dirigeants politiques, des industriels, des patrons de médias et des personnalités de la haute finance internationale. Il intervient aussi au Forum économique mondial de Davos.

L’un des investisseurs fondateurs d’OpenAI, Reid Hoffman, a également assisté aux réunions du Bilderberg . De plus, il est membre du Council on Foreign Relations, un autre groupe mondialiste puissant. Le scientifique en chef d’OpenAI, Ilya Sutskever, est membre de la Royal Society of London.

« Nous créons Dieu »

Alors, que devons-nous penser de l’IA et de ses créateurs ? La science et la technologie, lorsqu’elles sont utilisées à bon escient, sont des dons de Dieu pour lesquels nous devons rendre grâce et que nous devons utiliser pour véritablement améliorer nos vies – ce qui, d’ailleurs, ne signifie pas toujours les rendre plus faciles. Mais la clé du discernement, bien sûr, est l’utilisation appropriée de ces choses. Et la philosophie transhumaniste de nombre des promoteurs de l’IA devrait nous faire réfléchir. « Nous créons Dieu », a déclaré Mo Gawdat, ancien directeur commercial de Google, à propos de l’IA.

L’illusion transhumaniste évoque des fantasmes selon lesquels nous pouvons nous sauver nous-mêmes, que nous n’avons pas besoin de Dieu, que nous sommes même Dieu. C’est à nouveau la Tour de Babel.

C’est un vieux mensonge. Cela coulait de la langue enroulée du serpent dans le jardin : « vous serez comme des dieux » – et pourtant nous continuons à tomber dans le piège, tout comme nos premiers parents. La tentation de la connaissance secrète et du pouvoir qu’elle pourrait nous conférer nous attire. L’IA est devenue presque comme l’oracle moderne, l’entité omnisciente vers laquelle nous nous tournons pour « toutes les réponses ». Nous risquons de nous incliner devant elle, tout comme les païens d’autrefois s’inclinaient devant leurs faux dieux.

Pierre-Alain Depauw

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Abonnez-vous à CARITAS !

Ça y est, le numéro 1 de la tout nouvelle revue Caritas est en vente sur MCP.

Militez,

En achetant le n°1 de CARITAS : Lutter contre la haine anticatholique

En s’abonnant à cette nouvelle revue : la revue CARITAS !