Une école de Chicago avait demandé à une élève transgenre de ne pas utiliser le vestiaire des filles. Mais le Ministère d’Éducation des États-Unis a considéré que cette demande était discriminatoire et exige que l’élève soit respectée intégralement et qu’elle soit autorisée à utiliser les vestiaires quand elle veut.

Pour Catherine Lhamon, secrétaire adjointe du Bureau pour les Droits Civils, « tous les étudiants ont le droit de participer équitablement dans les programmes et activités de l’école. Celui-ci est un droit civil fondamental », a-t-elle déclaré lundi dernier.

Étant donné que l’élève est une transsexuelle, l’école l’avait permis de faire partie de l’équipe du sport des filles, mais à condition de se changer et se doucher à part, séparée de ses camarades de classe.

C’est donc qu’en 2013, l’élève a finalement tenté une action en justice contre son école auprès du Tribunal d’Illinois, et bien évidemment, comme on pouvait s’y attendre, le Ministère d’Éducation a exigé que l’école répare sa faute en lui permettant l’accès aux vestiaires des filles.

Mais le Ministère est allé plus loin. Il a menacé l’école de lui enlever les subventions de l’État si jamais sa décision n’était pas exaucée.

L’élève en question, pour sa part, a manifesté qu’elle a beaucoup souffert toutes ces années et s’est sentie humiliée. Mais maintenant, elle se sent satisfaite de savoir que plus aucun élève ne se sentira rejeté à cause de son orientation sexuelle.

L’école s’est montrée déconcertée par la nouvelle car, pour cette institution, « le respect envers les élèves transsexuels a toujours été inculqué ».

Ainsi, l’idéologie du genre commence à porter « ses fruits ». La confusion règne chez les élèves, les établissements scolaires, les autorités, etc. Cette idéologie, qui conteste la création de Dieu, est en train d’être imposée par les gouvernements actuels. Et ce sont les écoles les institutions les plus vulnérables.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER “Les vaccins en question”, ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :