A l’heure où nous publions ces lignes, ni Cassandre Fristot ni ses avocats n’ont encore reçu copie du jugement rendu ce 20 octobre. Or, les médias ont annoncé dès le début d’après-midi que le tribunal correctionnel de Metz a condamné ce mercredi Cassandre Fristot à six mois de prison avec sursis pour « provocation à la haine raciale ». Le tribunal correctionnel aurait considéré – nous utilisons le conditionnel puisque Cassandre n’a pas encore copie du jugement –  que la pancarte rédigée et portée lors d’une manifestation contre la dictature sanitaire le 7 août à Metz était antisémite.

On se souviendra que l’ambassade  d’Israël avait rapidement réagi à la publication de la photo de la pancarte en question, déclenchant une cascade de réactions hystériques allant de Manuel Valls à Gérald Darmanin.

Le jugement est d’autant plus sévère qu’il est plus lourd que ce que demandait le procureur. On se rappellera pourtant bien d’autres situations autrement plus graves, comme le cas du rappeur Nick Conrad qui avait appelé à tuer des bébés blancs et qui avait néanmoins obtenu la relaxe.

A cette heure, Cassandre Fristot, contactée par téléphone, n’a pris encore aucune décision quant à un appel, même si ses avocats y sont plutôt favorables. Nous publierons très bientôt sa réaction détaillée.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

16 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

32 % 27 445 € manquants

12555 € récoltés / 40 000 € nécessaires – depuis le 15/10/2021
Compteur mis à jour le 03/12/2021

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Derrière ces fermetures arbitraires, il y a l’influence d’une commission gouvernementale dont nous parlerons plus tard.

Mais rien ne nous fera taire. Seulement, pour aller toucher nos compatriotes et faire connaitre MPI, il nous faut des moyens supplémentaires.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Les plus de 1200 vidéos seront bientôt disponibles sous peu sur une autre plateforme.

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :