La Catalogne ferait-elle des émules ?

La Ligue du Nord de Matteo Salvini, parti au discours identitaire et préconisant une certaine émancipation des régions par rapport à Rome, peut être contente : le référendum d’hier dimanche 22 octobre demandant plus d’autonomie en matière financière pour les deux grandes régions du Nord, la Vénétie et la Lombardie, a été un franc succès.

En Lombardie, 95% d’électeurs ont voté en faveur du oui et en Vénétie 98%. La participation est estimée à respectivement quelque 40% et 57%, assez pour pouvoir négocier avec Rome.

Pour l’occasion La Ligue du Nord était alliée à Forza Italia de Silvio Berlusconi (centre droit), au Mouvement Cinq étoiles (populiste) et à plusieurs syndicats et organisations patronales.

Les Italiens du Nord devaient répondre à deux questions : s’ils souhaitent que leur région dispose de « formes supplémentaires et conditions particulières d’autonomie » et sur les impôts, les quelque 70 milliards d’euros versés à l’État, et dont les présidents des deux régions entendent réclamer la moitié à Rome, parallèlement à des compétences renforcées en matière d’infrastructures, de santé ou d’éducation. 

Les promoteurs du référendum ont indiqué que leur démarche s’inscrivait dans un cadre national et ne brisait pas l’unité italienne. « Nous offrirons la même opportunité du nord au sud à qui le demandera » a souligné Matteo Salvini, le leader de la Ligue du Nord, promoteur du référendum. « Je suis heureux que des (…) millions, d’électeurs de Vénétie et de Lombardie demandent une politique plus proche, plus concrète et efficace, moins de bureaucratie et de gâchis », a-t-il précisé.

Mais le véritable enjeu officieux de ce référendum était bel et bien l’immigration et la sécurité. Partisan surtout d’une ligne restrictive en matière d’accueil des « migrants » et de la fermeture des frontières, une plus grande autonomie devrait permettre à ces deux régions gouvernées par la Ligue du Nord de gérer directement les politiques comme la sécurité, l’immigration et l’ordre public. Politique anti-immigration que les Italiens du Nord ont plébiscité largement… Ce qui les différencient des indépendantistes catalans.

Francesca de Villasmundo 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :