Sanctoral

Apparition de la Bienheureuse Vierge Marie Immaculée à Lourdes : « La femme vêtue du soleil avec la lune à ses pieds. »

Du 11 février au 16 juillet 1858, la Vierge descendit 18 fois du ciel et se montra à sainte Bernadette Soubirous dans le creux du rocher de Massabielle. Le 25 mars, elle dit à cette petite bergère de 14 ans: « Je suis l’Immaculée Conception ». La fête de ce jour nous rappelle donc le triomphe de Marie sur le serpent qui est au premier plan de la liturgie septuagésimale. Semblable à la femme que vit saint Jean « revêtue du soleil, la lune sous les pieds et une couronne de douze étoiles sur la tête », la Vierge de Lourdes, « vêtue d’une robe et d’un voile blanc comme la neige, portait une ceinture bleue et ses pieds nus étaient ornés d’une rose d’or », autant de symboles de son amour virginal. Elle exhorta à la pénitence les malheureux enfants d’Eve qui n’ont pas été comme elle préservés du péché. C’est le jour de l’Annonciation qu’elle nous a déclaré son nom, afin de montrer que c’est en vue de l’Incarnation que Dieu lui a accordé « de n’avoir point en elle la tache originelle ». Cette fête fut étendue à toute l’Église latine sous saint Pie X seulement, un demi-siècle après l’apparition de la Vierge à la Bienheureuse Bernadette Soubirous. Comme jadis un grand nombre de diocèses fêtaient l’apparition de l’Archange Michel sur le mont Gargan, ainsi maintenant que la dévotion envers le sanctuaire marial de Lourdes a atteint une renommée mondiale, il a semblé convenable que toute l’Église occidentale fêtât pareillement les multiples apparitions de la Vierge Immaculée à la candide et naïve pastourelle. Ces révélations, authentiquées par des milliers de miracles, étaient certainement, dans l’intention de la Providence, comme le sceau du Ciel à la promulgation du dogme de l’Immaculée Conception de Marie, faite par Pie IX quelques années plus tôt. Elles font donc partie en quelque sorte de l’histoire de nos dogmes catholiques, et sous cet aspect la fête liturgique de ce jour a une haute signification apologétique, en tant qu’elle démontre que l’Esprit Saint, selon la promesse divine, deducet… in omnem veritatem.

Martyrologe

A Lourdes, en France, l’apparition de la Bienheureuse Vierge Marie Immaculée.
A Andrinople, en Thrace, saint Lucius évêque, et ses compagnons martyrs, sous Constance. Après avoir beaucoup souffert de la part des ariens, Lucius termina son martyre dans les fers. Les autres, citoyens des plus notables, refusant de recevoir les ariens qu’on venait de condamner au concile de Sardique, furent frappés de la peine capitale par ordre du comte Philagrius.

En Afrique, l’anniversaire des saints martyrs Saturnin prêtre, Datif, Félix, mpèle et leurs compagnons. Durant la persécution de Dioclétien, ils s’étaient assemblés selon la coutume pour célébrer le saint sacrifice; pour ce motif ils furent appréhendés par des soldats et martyrisés, sous le proconsul Anolin.

En Numidie, la commémoraison de nombreux saints martyrs qui furent arrêtés pendant la même persécution. Pour avoir refusé de se conformer à l’édit de l’empereur, en livrant les Saintes écritures, ils furent assujettis aux plus cruels supplices et enfin mis à mort.

A Rome, saint Grégoire II pape, qui résista énergiquement à l’impiété de Léon l’Isaurien et envoya saint Boniface prêcher l’évangile en Germanie.

A Rome encore, saint Paschal Ier, pape. Il fit exhumer de leurs tombeaux les corps de nombreux saints martyrs, et les fit placer avec honneur dans les diverses églises de la Ville.

A Ravenne, saint Calocer, évêque et confesseur.

A Milan, saint Lazare évêque.

A Capoue, saint Castrense évêque.

A Château-Landon, en France, saint Séverin, abbé du monastère d’Agaune. Par ses prières, il délivra d’une longue maladie le roi Clovis, serviteur de Dieu.

En Egypte, saint Jonas moine, célèbre par ses vertus.

A Vienne, en France, la translation du corps de saint Didier, évêque et martyr, du territoire de Lyon où il avait autrefois enduré le martyre, le 10 des calendes de juin (23 mai).

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

Les commentaires sont fermés

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :