Etats-Unis – Les militants pro-avortement ont félicité mercredi Samantha Power, choisie par Joe Biden pour diriger l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), en tant que « voix ferme pour les droits de l’homme ».

L’équipe de transition de Biden a annoncé cette nomination de Samantha Power qui rejoint une liste croissante de personnes pro-avortement et pro-LGBT qui devraient composer la nouvelle administration présidentielle.

A ce poste, Samantha Power devrait rétablir le financement avec l’argent des contribuables de l’association mortifère Planned Parenthood et d’autres groupes mondiaux de promotion de l’avortement – des approvisionnements de fonds que le président Donald Trump avait coupé à travers sa politique de protection de la vie.

Samantha Power a précédemment travaillé dans l’administration du président Barack Obama en tant que représentante aux Nations Unies. Avant cela, elle avait siégé au Conseil national de sécurité où elle a conseillé Obama et Biden sur les « droits des femmes », qui, pour les dirigeants démocrates, comprend l’avortement à la demande.

« Samantha Power est une voix de conscience et de clarté morale de renommée mondiale », a déclaré M. Biden dans un communiqué.

Avant Trump, la branche internationale de Planned Parenthood recevait environ 100 millions de dollars de subventions et la chaîne d’avortement britannique Marie Stopes International environ 73 millions de dollars.

Joe Biden, que des naïfs imaginent être un catholique, a promis de rétablir le financement de Marie Stopes International ainsi que de Planned Parenthood, qui pratique plus de 345.000 avortements chaque année aux États-Unis seulement.

Les personnalités pro-avortement qui devraient composer l’administration Biden sont à ce jour :

La sénatrice américaine Kamala Harris de Californie en tant que vice-présidente

Le maire de Boston Marty Walsh en tant que secrétaire au Travail

Gina Raimondo, gouverneure du Rhode Island, secrétaire au Commerce

Le procureur général de Californie Xavier Becerra en tant que secrétaire du département américain de la Santé et des Services sociaux

La députée du Nouveau-Mexique Deb Haaland au poste de secrétaire à l’Intérieur

L’ancien chef de l’administration Obama et Clinton Ronald Klain en tant que chef de cabinet

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :