Annonce a été faite du décès ce 30 juin de Simone Veil, née Jacob.

Entrée dans la magistrature comme haut fonctionnaire, elle devient ministre de la Santé, en fait adopter la « loi Veil », promulguée le , qui dépénalise l’avortement devenu par une contorsion du langage “l’interruption volontaire de grossesse”.

On sait moins que c’est également Simone Veil qui fait échouer le projet de retours forcés de 100.000 Algériens par an prôné par Valéry Giscard d’Estaing.

Ensuite, de 1979 à 1982, Simone Veil devient présidente du Parlement européen et reçoit en 1981 reçoit le Prix International Charlemagne. Elle revient dans le gouvernement Édouard Balladur, puis est envoyée au Conseil constitutionnel de 1998 à 2007.

Encensée par le politiquement correct, Simone Veil entre à l’Académie française le 20 novembre 2008, reçue solennellement le  par le versatile Jean d’Ormesson.

Aujourd’hui, c’est un concert unanime de louanges qui s’empare des médias mainstream et de la classe politique, préfigurant un formatage digne de l’opération “Je suis Charlie”, sans se soucier aucunement des millions de petites victimes innocentes de la loi Veil.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

46 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :