C’est un nouveau désastre pour les catholiques de France. Depuis ce matin, la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes est la proie des flammes. Après l’incendie qui a dévasté Notre-Dame de Paris, cela commence à faire beaucoup.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. alain peulet says:

    Jusqu’à quand nos édifices religieux et monuments seront ils détruits , dégradés , souillés par des monstres et cela impunément !!! Par contre , des lardons dans la boite à lettre d’une mosquée ( protégées…. par nos militaires ) et c’est de l’islamophobie !!! et jamais un musulmans s’indigne devant tous ces actes barbares et racistes !!!

  2. Oh? Juste un mégot ou un joint fumé par un antifa, un BLM, un FM, un vert dans les combles. L’enquête va être vite bâclée: “accidentel”. A moins que la charpente n’ait été traitée aux fongicides ou insecticides par les services de la mairie juste avant.

  3. Et cet incendie est d’origine criminel. Ils sont bien obligés de l’avouer . Du reste comment peut-on faire croire qu’un simple mégot de cigarette a allumé le gigantesque incendie de Notre Dame ?
    Il est certain que ce climat de haine anti-catholique entretenu par la république maçonnique favorise la destruction des églises et cathédrales.
    Quant aux évêques et clergé conciliaires depuis Vatican II dans leur frénésie de dialogue inter religieux ils veulent être amis avec tous les ennemis de l’Eglise : fausses religions, communistes, franc-maçons. On voit le résultat : une fureur et un déferlement de haine anti-catholiques.
    En 1969 la Rome moderniste abolissait la Messe catholique et la remplaçait par une nouvelle messe au fort parfum de protestantisme. Cette messe protestantisée était imposée de manière tyrannique.
    50 ans après incendie de Notre Dame un an plus tard incendie de la cathédrale de Nantes.